AFDP Ufologie

Bonjour !
AFDP n'est plus un forum actif.
Nous laissons néanmoins les sujets en consultations pour les membres qui s'étaient inscrits.
Merci de votre compréhension.
PG

Forum de discussion autour de l'ufologie. Ici le débat avant tout !


    Février 1992

    Partagez
    avatar
    ded
    Je suis dans la place!!
    Je suis dans la place!!

    Masculin
    Nombre de messages : 93
    Age : 56
    Date d'inscription : 18/03/2009

    Question Février 1992

    Message par ded le Lun 23 Mar - 15:42

    Salut tlm,

    Je suis un peu dans la même siuation que Maya. Pas avec la même sensibilité ni dans les mêmes conditions, mais avec des phases où des choses m'apparaisent que je ne comprend pas. En ce moment par exmple, c'est calme.

    J'ai toujours été dans le doute, avec parfois une montée de scepticisme et parfois un questionnement qui me faisait hésiter à rejeter certaines possibilités. En général je suis profondément sceptique face au cas particuliers qui me sont présentés, mais certaines choses m'interpellent tout de même, ce quyi fait que je ne suis pas systématiquement sceptique. Le problème c'est que même les cas les plus irréductibles ne permettent pas de se forger une opinion définitive.

    Disons que, si je n'avais eu moi-même quelques expériences particulière, ma mauvaise foi et ma détermination serait plus grande dans le déboulonnage des témoignages d'OVNI. Alors je n'ai rien posé de définitif, et je laisse une porte ouverte - c'est mon choix.


    En février 1992, je revenais sur le lieu du bercail, Capbreton, après une assez longue mission à l'étranger, dans les pays maghrébins. Et comme par hasard, sitôt revenu de ce séjour au Maghreb, j'ai fait la connaissance d'une charmante jeune femme originaire d'Egypte (l'Egypte c'est pas le Maghreb, mais il y a des points communs). Et comme j'étais en repos, nous nous invitions très souvent le soir, et nous donnions RV dans la journée, pour se promener. Je lui faisais tout visiter.

    Un soir sur semaine donc, je suis sorti de chez elle vers 2 h du matin approximativement. Elle habitait vers la plage-sud, au pied des dunes. Pour rentrer chez moi, je rattrape une avenur principale qui part de la plage, passe par la poste, la gare des autobus, et me ramène à la maison. J'étais à pied.

    Il faisait frais. Il n'y avait pas une goutte de vent. les lampadaires, hauts d'environ une dizaine de mètres, éclairaient les rues et montraient qu'il y avait une légère brume marine, de la bruine légère.

    Je suis donc arrivé devant la poste. Je marchais tranquillement. Devant moi il y avait un carrefour. Moi j'évoluait d'ouest en est, sur une avenue qui revenait directement vers la mer, et le carrefour coupait donc cette avenue, dans un axe parfait nord-sud, le sud étant presque pafaitement marqué par la pointe du clocher qui émrgeait au dessus des toits.

    A peine avais-je dépassé la poste que je me vois passer un truc du genre impossible à dire ce que c'était. Ca m'a surpris et j'ai stoppé ma marche, héberlué. C'était un disque, mais ça n'évoluait pas à plat, comme une soucoupe : ça présentait sa face à la direction qu'il empruntait. C'était faiblement lumineux, avec des petits spots un peu plus lumineux qui formaient comme une couronne intérieure sur la face qui m'était présentée. L'objet paraissait translucide et avançait à la vitesse d'une voiture, à quelques 30-35 m au dessus de la chaussée, en faisant de légers zig-zags. C'était très joli, très harmonieux, et si ça ne m'étais pas arrivé à moi, je pensais que le témoin qui me racontait ça se faisait un topo féérique. Ca avançait très gracieusement, sans bruit.

    Lorsqu'il est passé en face de moi, juste au-dessus du carrefour qui était vraiment très proche, mes poils se sont hérissés, j'ai senti comme quelque chose d'électrique, qui picotait. Je ne saurais si c'était la peur, j'étais tellement surpris.

    L'objet était en train d'échapper à ma vue lorsqu'un second, en tout point identique, a surgit aussi au-dessus du carrefour, venant de la même direction, et empruntant, semble-t-il, exactement le même trajet, jusqu'au détail près des légers zig-zags. C'était comme si le second était le clone du premier, jusque dans ses moindrs mouvements. Sans le second, je me serais dit que c'était une hallu.

    Ca n'a pas duré très longtemps. De nombreux repères et mon angle de vue m'on permis d'estimer que ces choses, évoluant parfaitement au-dessus de la route, étaient à environ une trentaine de mètres en hauteur, évoluaient à environ 60 km/h (longueur de la route/ temps d'observation, approx.) et devaient avoir un diamètre de 3 m peut-être.

    Ca ne ressemblait à rien. Et quand je dis rien, je me suis pris la tête, j'ai ressassé tout ce qui était possible - mais rien ne concorde de près ou de loin. Alors j'ai peut-être été trompé par quelque illusion, soit. Pourtant je me suis souvent retrouvé dans des contextes nocturnes où les étoiles semblaient à portée de main et sans prétention, j'ai déjà observé des spectacles fantastiques qui, pour d'autres, auraient suggéré des présences surnaturelles ou même extraterrestres. J'ai une bonne expérience de la nature, de différentes cultures et de milieux très diférerents les uns des autres. J'admet que dans certains cas, on peut se retrouver face à des choses aussi surprenantes qu'énigmatiques. Mais là, ça ne paraissait pas naturel. C'était étranger à tout le reste.

    C'était tellement géométrique, tellement sophistiqué que ça semblait sorti tout droit d'un film de SF à la spieldberg. Ca m'a paru totalement artificiel et pas de chez nous, au premier abord. Voilà ce que j'en ai pensé et que, pour être très honnête, j'en pense toujours. Rien de comparable ne m'est jamais apparu.

    Mais voilà, je ne vais pas en faire un drame, juste que ça titille ma curiosité : ces choses m'ont paru être facinantes à tout point de vue. Et ça n'engage que moi de penser ce que j'en pense.
    avatar
    Pomme golden
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!

    Féminin
    Nombre de messages : 2213
    Age : 40
    Humeur : A essuyé une tempête dans un verre d'eau sans bouée canard!!
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Février 1992

    Message par Pomme golden le Mar 24 Mar - 11:23

    Merci de ton témoignage.

    Mais voilà, je ne vais pas en faire un drame, juste que ça titille ma curiosité : ces choses m'ont paru être facinantes à tout point de vue. Et ça n'engage que moi de penser ce que j'en pense.

    Tu n'as pas à t'inquiéter, on est pas là pour juger, moi même j'ai fais 4 observations dont deux que j'ai pu expliquer et une où je sais que j'aurais beaucoup de mal à trouver une explication rationnelle!!


    _________________
    avatar
    NEMROD34
    Super Jedi de la Force du ziti
    Super Jedi de la Force du ziti

    Masculin
    Nombre de messages : 312
    Age : 48
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Question Re: Février 1992

    Message par NEMROD34 le Mar 24 Mar - 17:58

    Disons que, si je n'avais eu moi-même quelques expériences particulière, ma mauvaise foi et ma détermination serait plus grande dans le déboulonnage des témoignages d'OVNI.
    Tu peux développer un peu plus ?
    Étant sceptique je comprends mal le "ma détermination serait plus grande dans le déboulonnage des témoignages d'OVNI.", je le comprends comme "nier de toutes les façons possibles", alors qu'un sceptique ne cherche qu'a comprendre, identifier et ce quelle que soit la réponse trouvée si elle est bien étayée.
    avatar
    Julie
    Modératrice
    Modératrice

    Féminin
    Nombre de messages : 88
    Age : 36
    Date d'inscription : 27/02/2009

    Question Re: Février 1992

    Message par Julie le Mer 25 Mar - 1:49

    un sceptique ne cherche qu'a comprendre, identifier et ce quelle que soit la réponse trouvée si elle est bien étayée
    Un sceptique idéal, oui. Un être humain sceptique, non.
    Nous sommes tous, peu ou prou et selon les circonstances, de mauvaise foi.
    Moi par exemple, cet après-midi, j'avais une course urgente à faire en ville, un truc à poster absolument avant la levée de la poste. Toujours est-il que j'ai eu la malchance de passer un feu plus que mûr... sous les yeux de deux motards de la police qui était garés un peu plus loin.
    Coup de sifflet, grands gestes impératifs des représentants de l'ordre... je me gare et je me dis : "Là ma fille, tu es bonne pour des points en moins si tu ne tentes rien."
    Lorsque l'agent de police m'a demandé si je savais que je venais de griller un feu, j'ai retiré mon casque, secoué mes cheveux genre "Loréal parce que je le vaux bien", ouvert des yeux comme des soucoupes et joué l'innocente.
    Résultat, pas de procès verbal alors que très franchement je le méritais sérieusement et que j'en avais bien conscience.
    Alors je sais, je me dis : "Julie, tu es une vilaine fille. Tu as grillé un feu et en plus tu as menti à un policier. C'est très mal."
    Comme quoi la mauvaise foi peut parfois être bien utile. Elle me semble en tout cas bien humaine.

    "ma détermination serait plus grande dans le déboulonnage des témoignages d'OVNI.", je le comprends comme "nier de toutes les façons possibles"
    Je pense que tu as raison, Nemrod. En tout cas, en attendant la réponse de Ded, c'est comme ça que je comprends ce qu'il a écrit.
    Je pense qu'il ne prétend pas être un sceptique parfait. C'est en tout cas de cette manière que j'interprète son deuxième paragraphe.
    Ceci dit, cette façon de voir n'engage que moi. Ded aura peut-être une autre explication.

    Mais pour revenir sur cette propension à déboulonner les ovni, je la comprends d'autant mieux qu'elle ne m'est pas étrangère. Et ce d'autant plus que je n'ai vécu aucune expérience de ce type. C'est sans doute mon côté potache mais ma première réaction en lisant le témoignage de Ded serait de le taquiner gentiment en lui disant qu'il a mal examiné ses ovanims landais. En s'approchant un peu plus, il aurait pu lire écrit dessus "JCDecaux" et un plan de Capbreton derrière. Je plaisante, Ded.

    A la question de Nemrod, j'en ajouterai deux autres : cette expérience a-t-elle eu une influence sur la suite de ta vie ? Et si oui, dans quelle mesure ?
    avatar
    ded
    Je suis dans la place!!
    Je suis dans la place!!

    Masculin
    Nombre de messages : 93
    Age : 56
    Date d'inscription : 18/03/2009

    Question Re: Février 1992

    Message par ded le Mer 25 Mar - 4:36

    Bonsoir,

    Tu peux développer un peu plus ?
    Étant sceptique je comprends mal le "ma détermination serait plus grande dans le déboulonnage des témoignages d'OVNI.", je le comprends comme "nier de toutes les façons possibles", alors qu'un sceptique ne cherche qu'a comprendre, identifier et ce quelle que soit la réponse trouvée si elle est bien étayée.

    Je n'insinuais rien de tel, Nemrod. J'ai un peu mal formulé. Je voulais simplement dire que, lorsqu'on se retrouve dans ce genre de situation, on est pas toujours en mesure de pouvoir apporter de la véracité aux faits, avec quelques élements solides qu'on peut soumettre aux autres, ce que j'aurais désiré faire. Si tu veux, je sais très bien que mon témoignage ne sert strictement à rien, c'est du bla-bla, alors que c'est surement ce genre de bidule qui est à la base de tout ce bataclan ufologique. Ce n'est peut être pas non plus important - au sens d'un intérêt scientifique par exemple. Mais comme je le disais, ça titille profondément la curiosité.

    Pour être clair, je ne suis pas un prix nobel, mais je n'ai jamais bondi devant une affaire d'OVNI. Certes ça m'intéresse depuis longtemps, comme beaucoup d'autres choses. Parfois je me disais : mais qu'est-ce qu'ils ont pu bien voir pour penser que c'était extraterrestre? En plus, pendant longtemps, j'était fan de mythologie et de culture exotique (exotique : pas intergalactique, des cultures qui existent ou qui ont existé). Sans être un expert, je vois comment ça marche.

    Mais franchement, sans aller jusqu'à affirmer, me convaincre, que c'était extaterestre : je me demande simplement qu'est-ce que ça pouvait bien être. Et ce qui est trop : il n'y avait rien dans ce croisement qui pouvait me créer une telle illusion - je suis resté un moment sur le lieu, pour tout observer : les lampadaires, les dimensions, s'il n'y avait pas un projo dans le coin, si quelque chose, un miroir ne se refétait pas. Vu que cet espace était très limité, j'ai très vite fait le tour : volets en bois, 2 jardins, quelques voitures garées sur le trottoir, de la brume, des lampadaires orientés vers le sol - alors j'ai bien inspecté le sol pour voir si la lumière ne pouvait être réfléchie.

    Alors j'ai conclu : mon vieux, tu as vu 2 OVNI d'enfer. Et puis pas de la camelote, pas des trucs attachés au bout d'un fil genre Adamski.

    Chez moi, il y a un dictionnaire technique de l'Arsenal. Beaucoup de dessins de photos et d'explications : hélicos, avions, ballons, projos, tout y passé. Après pendant une période assez longue, j'ai passé en revue, tout ce qui était naturel et qui pouvait correspondre : je n'avais pas beaucoup de choix. Il existe beaucoup de phénomènes mais de ce genre, c'est plutôt rare. Donc j'ai écumé les bibiothèques et comme il y avait à l'époque un camp d'astophysiciens avec une buvette, sur place à Capbreton, j'ai fait de connaissances : il ont du penser que j'étais un fou furieux, accroc aux OVNI : le comble. J'ai aussi étét voir l'asso astronomique de Dax. J'ai discuté avec un gars de la météo militaire. Lui m'a tout simplement dit que c'était un OVNI . Donc merci monsieur!

    Je n'ai même pas vu en rêve l'ombre d'un commencement de réponse. Et pour finir, j'ai discuté avec un psy. Parce que j'avais fini par me dire que, comme je n'étais jamais sur place, je n'avais aucune vie sédentaire, ça pouvait me déséquilibrer, le changement fréquent de nourriture, de climat, de culture, etc. Bon là évidemment c'est le côté opaque : est-ce moi qui me suis fait un film? Si c'est le cas, c'était la première et la dernière fois, car j'ai toujours été très confiant en moi et certain de tenir les brides. Histoire de dire que je vois la diffrence entre la réalité et les films que je peux me faire.

    Voilà pour résumer la réaction que j'ai eu. Mais il ne faut pas me demander d'étayer quoi que ce soit, car étayer, d'accord, mais quoi au juste? C'est que je ne sais absolument pas qu'est ce que je dois étayer et comment recueillir des éléments qui me permettrait de le faire. Pas évident.

    Alors moi, je bataille, j'ai quelques ressources. Mais le lambda? Pour lui c'est du surnatuel ou de l'E.T. Moi j'élimine le surnaturel, mais j'ai eu du mal à éliminer l'E.T - je le dis franchement. D'ailleurs j'ai laissé la porte ouverte, quitte à prendre des courants d'air. Evidemment, quand je m'intéresse à un affaire parfois, ça n'influence aucunement mon analyse. Disons que je fais en sorte. Simplement en applicant des principes de logique.

    Mais là, j'admet que quelque chose m'a échappé en totalité. Je ne suis pas choqué, mais interpellé simplement.

    Et évidemment, je ne peux donc pas être totalement d'accord avec les sceptiques qui ne voient qu'un phénomène socioculturel. Il y a bien tout un pan qui est socioculturel, mais il y aussi un pan qui reste a explorer. mais en disant cela je ne prend personne à parti et ne brame pas non plus que la science ne fait pas son travail ou tourne le dos. Disons simplement que je suis un sceptique optimiste : je ne confond pas une personne qui a été spectateur d'un évènement potentiellement intéressant, qu'elle interprète comme elle peut, avec tout ce méli-mélo d'hypothèses contradictoires.

    Ce témoignage me met dans une posture subjective et c'est en tant que telle qu'elle doit être prise. Très difficile d'appliquer un scepticisme méthodique à soi-même.
    avatar
    ded
    Je suis dans la place!!
    Je suis dans la place!!

    Masculin
    Nombre de messages : 93
    Age : 56
    Date d'inscription : 18/03/2009

    Question Re: Février 1992

    Message par ded le Mer 25 Mar - 5:15

    A la question de Nemrod, j'en ajouterai deux autres : cette expérience a-t-elle eu une influence sur la suite de ta vie ? Et si oui, dans quelle mesure ?

    Je ne peux pas dire le contraire. Avant j'étais curieux. Après j'étais curieux et insupportable, comme vous avez surement dû vous en rendre compte. Disons que ça m'a un peu boosté quand même. C'est le genre de truc qui réveille.

    'autant plus que je n'en étais pas à mon premier rapport avec des trucs tordus et insolites. J'ai tendance à croquer dans tout ça. Plus ça m'échappe, plus je cours après. Ca marche quelques fois avec les femmes mais avec les OVNI, c'est une autre chanson.

    Non sérieusement, c'est très difficile à dire : je ne ressens pas de modification de ma personnalité. mais je ne peux pas dire que je marche comme une mécanique bien réglée qui fait son petit bonhomme de chemin. Tout est englobé dans des changments qui surviennent, qui me semblent justifiés par des contraintes très terre à terre : le boulot principalement qui me force à aller à droite à gauche. Moi je m'adapte et je n'ai jamais pensé à analyser sous cette angle. je ne veux pas paraître inconsistant, mais c'est la stricte vérité : je ne fais que passer, dans un lieu ou un autre, voire sur cette planète même. Donc comment savoir ce qui a été modifié et par quoi? Si ça l'a été. Mais ça m'a boosté. C'est normal : sur le moment je me suis senti comme proche de découvrir quelque chose d'inattendu et, peut être pas d'important, mais de marquant, de significatif.

    Et en postant cela, je me vois en train d'écrire les mêmes impressions que celles de nombeux témoins d'OVNI. Ce qui est certain, c'est que j'aurais appris beaucoup de choses.
    avatar
    Pomme golden
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!

    Féminin
    Nombre de messages : 2213
    Age : 40
    Humeur : A essuyé une tempête dans un verre d'eau sans bouée canard!!
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Février 1992

    Message par Pomme golden le Mer 25 Mar - 15:30

    HS
    Lorsque l'agent de police m'a demandé si je savais que je venais de griller un feu, j'ai retiré mon casque, secoué mes cheveux genre "Loréal parce que je le vaux bien", ouvert des yeux comme des soucoupes et joué l'innocente.
    Résultat, pas de procès verbal alors que très franchement je le méritais sérieusement et que j'en avais bien conscience.
    Alors je sais, je me dis : "Julie, tu es une vilaine fille. Tu as grillé un feu et en plus tu as menti à un policier. C'est très mal."

    Non cela ne s'appelle pas de la mauvaise foi, mais plutôt une façon adroite d'utiliser le cerveau principal du mâle contre lui-même lol!

    cela marche très bien avec les banquiers également Laughing


    _________________
    avatar
    Invité
    Invité

    Question Re: Février 1992

    Message par Invité le Mer 25 Mar - 15:50

    En tous cas, moi je te remercie pour ton témoignage !
    avatar
    ded
    Je suis dans la place!!
    Je suis dans la place!!

    Masculin
    Nombre de messages : 93
    Age : 56
    Date d'inscription : 18/03/2009

    Question Re: Février 1992

    Message par ded le Mer 25 Mar - 17:00

    Bonjour,

    A propos de ce détail :

    "ma détermination serait plus grande dans le déboulonnage des témoignages d'OVNI.", je le comprends comme "nier de toutes les façons possibles"

    Pour moi, il n'y a a pas de basse politique tordue dans le debunking. Toute analyse pragmatique est un debunking en puissance. Et fatalement, si les conclusions ne sont pas à la hauteur de ce que l'on espérait, et que ce genre de conclusion se répète, comme c'est le cas en ufologie, on peut y coir comme un acte de foi, une intention de paralyser le débat, et du même coup toute reconnaissance du phénomène OVNI.

    Cela conduit à certaines situations : le proET peut considèrer le sceptique, le zététicien, comme un désinformateur, un adversaire sur une sorte d'échiquier politique. Comme si certains naissaient avec l'étiquette "sceptique je suis, sceptique je reste", ou étaient les sbires de quelque institution obscurantiste, et d'autres étaient des partisans ou des proET congénitaux.

    Très souvent je me suis retrouvé piégé dans ce genre de débat. Récemment encore. Je suis catalogué comme un déboulonneur, au sens péjoratif s'entend. Ca veut dire : si on me parle l'OVNI, je met le scalpel en marche. Je suis un peu, comme d'autres ,le dr Mekenlele de la soucoupe volante.

    Eh bien c'est faux.

    Je suis zététicien, mais pas membre physique du cercle : simplement je m'élève contre des mystifications, je combat la falsification, l'imposture au sens large du terme. Cela conduit inévitablement à ce que je m'oppose à des idées reçues, à des études qui maintiennent les amateurs d'OVNI dans une irrecevable perception des choses. Donc la zététique pour moi c'est celle du dictionnaire et non celle qui hante le crâne des soucoupistes.

    Quand je parle de détermination donc, c'est effectivement dans le sens de s'opposer de toutes les façons possibles à ce qui est inacceptable - mais tout en restant attentif à ce qui l'est.
    avatar
    Pomme golden
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!

    Féminin
    Nombre de messages : 2213
    Age : 40
    Humeur : A essuyé une tempête dans un verre d'eau sans bouée canard!!
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Février 1992

    Message par Pomme golden le Mer 25 Mar - 19:56

    Je n'ai rien contre l'esprit sceptique.
    Cela peut être même vital dans un débat une personne qui perçoit le phénomène de façon rationnelle : cela évite de partir dans des délires.

    cependant je trouve agaçant une personne avec qui le débat est déjà clos avant d'être entamé, ce qui est parfois le cas .


    _________________
    avatar
    ded
    Je suis dans la place!!
    Je suis dans la place!!

    Masculin
    Nombre de messages : 93
    Age : 56
    Date d'inscription : 18/03/2009

    Question Re: Février 1992

    Message par ded le Ven 27 Mar - 8:22

    Bonsoir,

    cependant je trouve agaçant une personne avec qui le débat est déjà clos avant d'être entamé, ce qui est parfois le cas .

    Alors il faut voir pourquoi ça bloque. Est-ce une question de personnes ou des systèmes de pensée qui ne collent pas. Moi je considère que ça bloque souvent (et non pas parfois) parce que les gens ne sont pas sur la même longueur d'ondes, tout simplement. Le contexte peut jouer. Si on discutait sur un autre forum par exemple, il n'y aurait peut être pas ce dialogue.

    Et puis, une chose est certaine, si tu engages le débat en tant que tenant de l'HET (secondaire) et que ce que tu fais passer et tout personnel, aie aie aie! Le problème c'ets non seulement c'est difficile à démontrer qui existe des E.T, mais je pense que ce qui est le plus important encore - et ça va paraître tordu - en avançant tes convictions peronnelles, tu ne joues pas le jeu de la dialectique et de l'argumentation. En gros, ton contradicteur peut penser : mais elle me raconte sa vie là! (Je dis ça parceque je suis un peu comme ça, disons que peu à peu, je me radoucis avec l'âge.)

    Pour donner une image trash : si tu exposes tes entrailles, tu attireras tous les nettoyeurs. Tout comme quelqu'un qui expose son scepticisme invétéré, sera la cible d'une critique. Ce qui est personnel doit rester personnel et faire l'objet plutôt d'une discussion amicale que d'un débat aussi controversé ayant de strictes implications ufologiques, détâchées de toutes considérations personnelles. Ce qui, je l'admet, est totalement impossible Very Happy

    Ce que je veux dire, c'est qu'il est possible de discuter d'ufologie, d'OVNI, d'abductions, de tout, sans forcément s'en référer à l'état actuel qui que le proET ou le sceptique (face à l'HET) sont pour ainsi dire les victimes d'un engrenage duquel le débat ne peut plus sortir.

    On peut faire en sorte de discuter des choses pour ce qu'elles sont, et au lieu d'émettre des hypothèses dificiles, voir impossibles, à démontrer, on peut tenter d'approfondir le plus possible les modestes faits que l'on possède.

    Car attention, même si un vaisseau E.T aterrit, ou un E.T débarque, et laisse un indice (peut importe lequel), cet élément sera, quoi qu'il advienne, l'objet d'une étude purement cartésienne et réductionniste. Ne pas confondre réductionniste et réductif, ça se ressemble mais ça ne conduit pas aux même conclusions selon les mêmes méthodes. Si je fais une étude réductionniste de l'être humain, je le résume à ses notions les plus élémentaires : sa survie, son comportement, son évolution, son apparenté, etc. Si je réduit un être humain, c'est que je veux le mettre plus bas que terre. Donc pas de confusion. Donc tout élément doit en passer par le réductionnisme pour déterminer son apparenté, son origine, sa nature, sa source. Et en fait, la base de l'approche réductionniste, sans a priori bien sûr, peut être un facteur de consensus sur lequel le débat peut avancer.

    Et si un E.T se présente à nous, on est obligé de le résumer pour pouvoir comprendre ce qu'il est : à son tour de passer sur le billard (je plaisante quoi que...).

    Et c'est là où je dis : les hypothèses d'accord. Mais le travail qui consiste à comprendre, à approfondir, à tirer de la connaisance des faits, est encore plus important. Car une fois qu'on a compris, les hypothèses se portent mieux.
    avatar
    Pomme golden
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!

    Féminin
    Nombre de messages : 2213
    Age : 40
    Humeur : A essuyé une tempête dans un verre d'eau sans bouée canard!!
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Février 1992

    Message par Pomme golden le Ven 27 Mar - 11:22

    Et puis, une chose est certaine, si tu engages le débat en tant que tenant de l'HET (secondaire) et que ce que tu fais passer et tout personnel, aie aie aie! Le problème c'ets non seulement c'est difficile à démontrer qui existe des E.T, mais je pense que ce qui est le plus important encore - et ça va paraître tordu - en avançant tes convictions peronnelles, tu ne joues pas le jeu de la dialectique et de l'argumentation.

    Disons qu nous sommes forcément influencés par nos émotions.

    Et c'est là où je dis : les hypothèses d'accord. Mais le travail qui consiste à comprendre, à approfondir, à tirer de la connaisance des faits, est encore plus important. Car une fois qu'on a compris, les hypothèses se portent mieux.

    tout à fait d'accord!


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Question Re: Février 1992

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 10:35