AFDP Ufologie

Bonjour !
AFDP n'est plus un forum actif.
Nous laissons néanmoins les sujets en consultations pour les membres qui s'étaient inscrits.
Merci de votre compréhension.
PG

Forum de discussion autour de l'ufologie. Ici le débat avant tout !


    Foo fighters (phénomènes)

    Partagez
    avatar
    Pomme golden
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!
    Admin Pro HET Morne plaine elle est foutue!!

    Féminin
    Nombre de messages : 2213
    Age : 40
    Humeur : A essuyé une tempête dans un verre d'eau sans bouée canard!!
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Foo fighters (phénomènes)

    Message par Pomme golden le Lun 2 Juin - 9:44

    Foo fighters (phénomènes)
    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

    Les Foo Fighters sont des phénomènes aériens (généralement une ou plusieurs boules lumineuses jaunes ou rouges) rapportés à de nombreuses reprises par les équipages des forces armées aériennes alliées ou de l'Axe, lors de la Seconde Guerre mondiale. Les Foo fighters sont considérés comme un élément fondateur pour les personnes s'intéressant aux OVNIs.

    Étymologie

    L'origine du terme Foo fighter est généralement attribuée à la bande dessinée surréaliste Smokey Stover. L'une des phrases typiques de Smokey, un pompier, est “Where there's foo there's fire.” (« Là où il y a un foo il y a un incendie », ce foo pourrait provenir du « feu » français prononcé avec un accent anglo-saxon). Un livre intitulé Smokey Stover the Foo Fighter fut publié en 1938.

    Foo fighter aurait pu être utilisé en référence aux pilotes de chasse japonais (réputés pour leur style imprévisible et leurs manœuvres extrêmes), le terme devint une expression à la mode, légèrement connotée péjorativement, pour des objets volants rapides aux trajectoires inattendues (tels que des Ovnis).
    D'autres rapprochent le mot de l'art martial Kung fu en référence aux mouvements endiablés des objets observés. Le terme Kung fu était cependant peu courant dans la langue anglaise jusqu'aux années 1960 quand il devint populaire grâce aux films de Hong-Kong et aux séries télévisées. Auparavant, on parlait surtout de « Boxe chinoise » (Chinese boxing).


    Descrïption



    À partir de 1944, de nombreux membres d'équipage britanniques, américains, mais aussi allemands ou japonais rapportèrent avoir été escortés par des formations de sphères lumineuses lors de leurs missions de combat. Bien que se dirigeant de manière intelligente (aucun pilote n'arriva à « semer » un foo figther), ces phénomènes se contentaient manifestement de suivre les escadrilles de chasseurs ou de bombardiers. Plusieurs pilotes, pris de panique, essayèrent d'abattre ces sphères lumineuses (comme le confirma le major Donald E.Keyhoe de l'U.S Navy), mais sans résultat.


    Hypothèses et explications

    La principale explication, à l'époque des faits, fut que ces sphères étaient des prototypes secrets testés par l'ennemi.
    À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'accès aux archives des différents protagonistes invalida cette théorie : aucune armée engagée dans le conflit n'expérimenta de prototype d'appareil sphérique et lumineux.

    On évoqua la possibilité de phénomènes électriques rarissimes (comme les feux de Saint-Elme ou la foudre en boule) mais cela n'explique pas les changements de cap ou d'altitude des Foo fighters.

    Certains sceptiques parlèrent, également, de cas d'hystérie collective des équipages dûe au stress des missions de combat.
    À l'inverse, d'autres moins sceptiques considèrent, aussi, le fait que les Foo Fighters puissent être la première manifestation contemporaine d'OVNI (à une époque où le terme n'existait même pas)

    Source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Foo_fighters_%28ph%C3%A9nom%C3%A8nes%29

    1944-45, les Foo Fighters

    Bien que les rapports d'observations sur ce que l'on a par la suite appelé les OVNIS puissent être tracés loin dans l'histoire, beaucoup de gens font débuter l'histoire des OVNIS au milieu des années 40 à la suite de l'apparition d'OVNIS au-dessus des théâtres Européens et Pacifiques de la deuxième guerre mondiale. Ces OVNIS reçurent toutes sortes de noms, qui indiquent le manque de compréhension de leur nature et de leur origine. Pour les alliés, ils étaient les "kraut fireballs" ou les "foo fighters", cette dernière appellation ayant fait long feu. On pense maintenant que les Allemands et les Japonais les observaient également en imaginant qu'il s'agissait d'une arme secrète des alliés.

    Les rapports sur des "boules transparentes, métalliques et rougeoyantes inexplicables" ont commencé en grand nombre en juin, 1944, à peu près au moment du débarquement des alliés en Normandie, et au moment ou l'Allemagne Nazie se mettait é envoyer ses fusées V-1 vers Londres, inaugurant par ce fait l'ère des missiles sans pilotes. Les rapports se sont intensifiés en novembre 1944, peu de temps après que les premières fusées V-2 balistiques Allemandes aient été tirées vers Londres et Paris.

    Les pilotes et leurs équipages ont rapporté que "des choses étranges" volaient en formation avec leurs avions, en "se jouant" d'eux, et en se comportant généralement comme s'ils étaient sous le contrôle d'une intelligence. A aucun moment, ils n'ont noté de comportement agressif. Néanmoins, la plupart des gens ont supposé qu'elles étaient un dispositif ennemi expérimental étant expérimenté pour un usage opérationnel. Des rumeurs d'armes fortement avancées étaient communes à cette période, alimenté par l'impressionnante réalité des armes V1 et V2. Ce qui suit est typique des nombreux rapports de "foo fighters" ayant été enregistrés. Il y a des rumeurs persistantes selon lesquelles la Huitième Armée de l'Air des États-Unis en Angleterre a commissionné une étude sur ces rapports, mais aucun trace documentaire n'a pu être trouvée jusqu'à présent.



    LES OBSERVATIONS DE FOO FIGHTERS:
    Océan Indien, août 1944:

    Le 10 août 1944 au-dessus de l'Océan Indien, les co-pilotes d'un bombardier lourd B-29 Superfortress des forces aériennes de l'Armée Américaine Ont rédigé ce compte rendu:
    "Un objet étrange nous suivait à environ 500 yards [475 m.] au large de l'aile droite. A cette distance il apparaissait comme un objet sphérique, probablement de cinq ou six pieds [1 à 2 m.] de diamètre, d'un rouge ou d'un orange très lumineux et intense... il semblait avoir un effet de halo.

    "Mon mitrailleur a rapporté qu'il est arrivé depuis une position à 5 heures (arrière droite) à notre niveau. Il semblait palpiter ou vibrer constamment. Supposant que c'était quelque objet radio-commandé envoyé pour nous repérer, j'ai effectué des manoeuvres évasives, changeant constamment de direction, de jusqu'à 90 degrés et d'une altitude d'environ 2.000 pieds [600 m.]. Il a suivi chacune de nos manoeuvres pendant environ huit minutes, tenant toujours une position à environ 500 yards [475 m.] et à environ 2 heures (avant droit) par rapport à l'avion. Quand il est parti, il a fait un virage brusque de 90 degrés, accélérant rapidement, et a disparu dans la couverture nuageuse."
    (Clark, Jerome, and Farish, Lucius, "The Mysterious 'Foo Fighters' of World War II," dans '1977 UFO Annual'.

    Hagenau, Allemagne, décembre 1944:

    Le 22 décembre 1944 au-dessus de Hagenau, en Allemagne, le pilote et l'opérateur de radar d'un chasseur de nuit Américain ont rencontré deux "grandes lueurs oranges" qui se sont élevées rapidement vers eux. Quand le pilote a plongé en piqué rapide et a viré brusquement, les objets sont restés avec eux. Le pilote a indiqué:

    "Au moment ou ils ont rejoint notre altitude, ils se sont stabilisés et sont restés à notre suite... Après deux minutes, ils ont filé au loin en volant de manière parfaitement contrôlée."
    (Clark, Jerome, et Farish, Lucius, "The Mysterious 'Foo Fighters' of World War II," dans '1977 UFO Annual'.

    Cas et explication :

    http://ufologie.net/htm/hagenau1944f.htm
    Atoll de Truk, le Pacifique, mai 1945:

    L'INCIDENT FOO FIGHTER DE SPEYER, FIN NOVEMBRE 1944:

    Le cas:

    La source primaire semble être l'article célèbre de 1945 par Jo Chamberlin [cha] sur les foo fighters, qui dit:
    "Mais quelques nuits plus tard [fin novembre 1944], le Lieutenant Henry Giblin, de Santa Rosa, Californie, pilote, et le Lieutenant Walter Cleary, de Worcester, Massachusetts, observateur radar, volaient à 1.000 pieds d'altitude quand ils ont vu une lumière rouge énorme à 1.000 pieds au-dessus d'eux, se déplaçant à 200 miles par heure. Comme l'observation était faite une soirée de début d'hiver, ces hommes ont décidé qu'ils avaient peut-être mangé quelque chose qui n'était pas pas très bon et ne se sont pas précipités pour rapporter leur expérience."
    Cette version de l'histoire a été republiée de nombreuse fois ensuite, comme par exemple dans les "Fortean Studies" N.7.
    Pendant la deuxième guerre mondiale, Renato Vesco était un très jeune ingénieur en aéronautique, et après la guerre il a écrit des articles et des livres concernant les armes secrètes allemandes [ves]. Selon un texte qui paraît sur plusieurs sites Internet, il indique:
    "Le 27 novembre 1944, un B-27 de l'US Air Force [sic], retournant d'une incursion sur Speyer, Allemagne de l'ouest, a rencontré une lumière colorée énorme et orange se déplaçant vers le haut à une vitesse estimée de 500 miles par heure. Quand les pilotes l'ont rapporté, le radar du secteur avait fait un rapport négatif, parce que rien ne s'était enregistré sur l'écran."

    La même histoire a été apparemment rapportée dans le magasine d'ufologie français "Phenomena" [phe], le bulletin du groupe disparu "SOS-OVNIS" avec les détails additionnels que c'était à 08:26, que c'était un sphère orange énorme, à une altitude de 450 mètres et l'équipage est décrit en tant que "un équipage de chasse" plutôt qu'un équipage d'un bombardier.

    Dans le catalogue de Dominique Weinstein [wei], le cas apparaît avec la même date et lieu, comme celui d'une sphère orange énorme vue à minuit par un chasseur P-70 du 415e escadron de chasse de nuit de l'USAAF.

    W.A. Harbinson [har] fournit d'autres détails, indiquant que les témoins étaient les pilotes Henry Giblin et Walter Cleary, qui ont déclaré que dans la nuit du 27 novembre 1944, ils avait été harcelé à proximité de Speyer par "une énorme lumière brûlante" qui volait au-dessus de leur avion à environ 250 miles par heure.

    Un site Internet anonyme indique que le 27 novembre 1944 à Speyer, Allemagne, "un grande boule de feu rouge a volé parallèlement à l'avion de chasse des Lieutenants Henry Giblin et Walter Cleary. Ils ont tenté des manoeuvres évasives, mais l'engin pouvait suivre leurs mouvements. Après un moment, l'engin a accéléré au loin au-dessus de l'altitude maximale de l'avion de chasse."

    Un site Internet britannique indique que le 27 novembre 1944 tandis qu'à proximité de Speyer, à une altitude de 1.000 pieds, le Lieutenant H. Giblin et l'observateur W. Cleary étaient poursuivis par une énorme lumière brûlante qui a volé au-dessus de l'avion à une vitesse de plus de 200 miles par heure.
    Complément :[url] http://ufologie.net/htm/speyer1944f.htm[/url]

    DOCUMENTS:

    Des documents concernant des incidents avec des foo fighters sont encore en train d'être mis à jour même maintenant plus de 50 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale. En 1992, le chercheur Barry Greenwood de Citoyens Contre le Secret OVNI (CAUS) s'est rendu aux archives nationales US à Suitland, dans le Maryland et a localisé quinze "Rapports de Mission" du 415e escadron de chasse de nuit, couvrant une période entre septembre 1944 et avril 1945. Voici deux échantillons:

    "Le 22-23 décembre 1944 - mission 1, 17:05 - 18:50. Dirigé vers cible vers 17:50, avons eu contact de l'A.I. [radar d'interception de l'avion] à 4 miles de distance vers Q-7372. Surcharge et pas pu reprendre le contact. A.I. s'est éteint et météo devenue mauvaise donc retour à la base. Observé 2 lumières, dont une a semblé s'éteindre et s'allumer à Q-2422.

    "13/14 février 1945 - mission 2, 18:00 - 20:00. Environ 19:10, entre Rastatt et Bishwiller, avons rencontré des lumières à 3.000 pieds, deux groupes de lumières. Sommes dirigés vers eux, un groupe s'est éteint et l'autre est monté directement 2-3.000 pieds [600 - 900 mètres], puis s'est éteint. Retourné à la base et regardé et encore vu les lumières revenues à leur position originale."

    (Greenwood, Barry, "More Foo-Fighter Records Released," Just Cause, No. 33, CAUS, septembre 1992.)

    On a suggéré comme explication, à l'époque et encore aujourd'hui, qu'ils s'agirait de prototypes d'armes anti-aériennes de l'autre camp, des feux de Saint Elme (ce sont des lueurs d'électricité statique) et des identifications erronées d'autres ennemis.

    (Chamberlain, Jo, "The Foo Fighter Mystery," The American Legion Magazine, décembre 1965;

    Article de l'Associated Press, "Nazi Fire Balls May Be Kind of Ball Lightning," New York Herald Tribune, 3 janvier 1945;
    nombreux autres articles de presse.)

    Source : http://www.rr0.org/


    _________________

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 10:35