AFDP Ufologie

Bonjour !
AFDP n'est plus un forum actif.
Nous laissons néanmoins les sujets en consultations pour les membres qui s'étaient inscrits.
Merci de votre compréhension.
PG

Forum de discussion autour de l'ufologie. Ici le débat avant tout !


    Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Partagez
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 23:53

    Pomme Golden a écrit:
    Astronomes, météorologues ou physiciens ayant témoigné d'une observation d'ovni [1]



    * Gotfried Kirch et E. Halley en 1686
    * E. Halley en 1716
    * John Bevis en 1735
    * W. Hershel en 1783
    * John Staveley en 1809
    * E. W. Maunder en 1878
    * L. La Paz en 1947
    * Carl Mitchell en 1948
    * C. Tombaugh en 1949
    * D. Menzel en 1949
    * S. Hess en 1950
    * W. Webb en 1951
    * W. Gordon Graham en 1952
    * James C. Bartlett, Jr. en 1952-1954
    * H. P. Wilkins en 1954
    * Marcos Guerci en 1954
    * R. H. Kleyweg en 1954
    * F. Halstead en 1955
    * J. F. Vallée en 1950s-1960s
    * Bart Brok et A. R. Hogg en 1957
    * Henry Carlock en 1957
    * Jacques Chapuis en 1957
    * R. J. Villela en 1961
    * C. A. Maney en 1962
    * L. Tsekhanovitch en 1965
    * J. A. Hynek

    Tout ce petit monde victime d'un phénomène sociologique..C'est pathétique..... lol!


    Hynek

    En 1952, dans le cadre du projet Bear du BMI, J. Allen Hynek fait le tour du pays pour interroger 44 de ses collègues astronomes sur leur point de vue sur les ovnis, en privé. Ses conclusions [2] indiquent que ces attitudes peuvent être classées entre 4 catégories : 7 sont complètement indifférents, 12 modérément indifférents, et 17 modérément intéressés et très intéressés.

    Il commente :

    Plus de 40 astronomes ont été interrogés, dont 5 firent des observations d'une sorte ou d'une autre. C'est un pourcentage plus élevé qu'au sein de la populace dans sa globalité. Peut-être ceci doit-il être attendu, puisque les astronomes regardent effectivement, après tout, le ciel. D'un autre côté, ils ne sont pas susceptibles d'être trompés par des ballons, avions et objets similaires, comme pourrait l'être la populace générale. Il est intéressant de remarquer l'attitude des astronomes interrogés. La grande majorité n'était ni hostile ni extrêmement intéressée ; ils donnèrent le sentiment général que l'ensemble des signalements de soucoupes volantes pouvait être expliqué par des erreurs d'interprétation d'objets bien connus et qu'il n'y avait rien d'intrinsèque dans la situation pour causer une préoccupation. Je pris le temps de parler plutôt sérieusement avec quelques-uns d'entre eux, et de les mettre au courant du fait que certaines des observations étaient vraiment intrigantes et pas du tout facilement explicables. Leur intérêt fut presque immédiatement éveillé, indiquant que leur léthargie générale est due au manque d'information sur le sujet. Et certainement un autre facteur contribuant à leur désir de ne pas parler de ces choses est leur peur submergeante de la publicité. Un titre dans les journaux de la nation avec l'effet que "Un astronome voit une soucoupe volante" suffirait à cataloguer l'astronome comme douteux parmi ses collègues. Ayant pu parler avec les hommes dans la confidence, j'ai pu recueillir beaucoup plus de leurs pensées intimes sur le sujet qu'un journaliste ou un interrogateur ne l'aurait pu. La véritable hostilité est rare ; la préoccupation de leurs propres problèmes scientifiques immédiates est trop grande. Il ne semble pas y avoir de méthode pratique par laquelle les problèmes peuvent être attaqués, et la plupart des astronomes ne souhaitent pas s'impliquer, non seulement en raison du danger de la publicité mais parce que les données semblent ténues et non fiables.

    McDonald

    James McDonald confirme cette position en 1968. Devant la Chambre des Représentants des U.S., il déclare avoir lui-même été le confident de divers astronomes et scientifiques mais déplore que ceux-ci veulent pas rendre leur témoignage public ou tout du moins souhaitent rester anonymes. Pour lui, ne pas trouver de témoignages d'astronomes n'est donc pas étonnant, d'autant que avec presque 200 fois plus de police, d'adjoints de sheriffs, de patrouilleurs d'état, etc., qu'il n’y a d'astronomes professionnels, il n'est pas surprenant que beaucoup plus de signalements d'ovnis viennent d'officiers de maintien de l'ordre que d'astronomes [3].
    Page

    Si certains astronomes ont vu des ovnis qu'ils n'ont pu expliquer ce ne fut généralement pas derrière un télescope, mais comme la plupart des autres témoins, à l'œil nu, ou aux jumelles. D'autre part, la quasi-totalité des astronomes, bien que regardant le ciel fréquemment, déclare n'avoir vu aucun ovni qu'il n'aient pu expliquer a posteriori. En fait ils ne sont pas les témoins les plus propices à de telles observations, leurs observations ne représentant qu'environ 1,5 % de la couverture du ciel (en considérant un cône de 30° centré sur le zénith) [4] [5]
    Biraud & Ribes

    En 1970, les astronomes français François Biraud et Jean-Claude Ribes publient Le dossier des civilisations extraterrestres, se proposant de traiter le phénomène des ovnis de manière rationnelle et sans tabous.
    Sturrock

    En 1974, Peter Sturrock interroge les membres de l'AIAA et découvre que nombre d'astronomes, si on leur garantit l'anonymat, relatent des observations d'ovnis comme le font d'autres témoins

    Source :

    http://www.rr0.org/personne/Astronomes.html


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 23:54

    Nemrod34 a écrit:Et non, pas victime d'un truc psysocio, mais simplement des choses qu'ils n'ont pas reconnus, ce qui me semble normal pour quelqu'un qui regarde si souvent le ciel.
    Ceci dit une question , ces gens parce qu'ils sont astronomes et physiciens ont ils une meilleure vue, un meilleur cerveau que n'importe quel être humain ?
    Et est-ce que par exemple ce qui a été vu en 1686 n'est pas expliqué aujourd'hui ?
    Des astronomes voyaient des canaux sur mars, il y a t'il des canaux sur mars ?
    Les sprites ont été découverts récemment :
    http://www.eurosprites.net
    Certains ont des formes de palmiers, de méduses, et s'étendent sur 50 kilomêtres, celui qui voit ça en 1686 il rapporte quoi ? ;-)
    JusteUneOmbre a écrit:Un témoins reste un témoins en ce qu'il a d'humain. Le fait qu'ils soient plus où moins en connaissance de notion astronomique et autre n'a d'importance que dans l'interprétation qu'ils en tirent et aussi parfois dans l'importance que les gens leur prêteront.
    Le principal intérêt de la fonction est qu'ils connaissent les astres stellaires (et donc normallement n'ont pas peur de Vénus et autres trucs folkloriques). S'ils disent avoir vu quelque chose, c'est qu'ils ont vu quelque chose mais la nature de la chose reste énygmatique.

    Bon bref tout ça pour dire que le lien sur les sprites ne marche pas chez moi, est-ce normal ?
    Nemrod34 a écrit:
    Le fait qu'ils soient plus où moins en connaissance de notion astronomique et autre n'a d'importance que dans l'interprétation qu'ils en tirent
    Pas forcément comme tu le dis plus loin le seul intérêt c’est qu’ils ne feront pas des méprises que moi par exemple je pourrais faire.
    et aussi parfois dans l'importance que les gens leur prêteront.
    C’est bien tout le problème, un astronome, un physicien, un militaire, un pilote est présenté comme un témoin fiable, or cette personne malgré ses bagages et puisqu’elle rapporte avoir vu un ovni, à observée par définition quelque chose qui lui est inconnu.
    Et comme elle regarde quelque chose dont elle ne sait absolument rien logiquement tout ses baguages ne servent à rien, donc la distance et la taille quelle donne ne peuvent être retenue comme fiable …
    Le principal intérêt de la fonction est qu'ils connaissent les astres stellaires (et donc normalement n'ont pas peur de Vénus et autres trucs folkloriques). S'ils disent avoir vu quelque chose, c'est qu'ils ont vu quelque chose mais la nature de la chose reste énigmatique.
    C’est bien le pourquoi je ne comprends pas pourquoi parler de sociopsy si ce n’est pour envoyer une pique aux sceptiques mais c’est encore une fois à coté de la plaque …
    C’est marrant mais en tant que sceptique j’y ait droit systématiquement, pourtant j’ai beau me renseigner et avoir passer 1 an complet à l’infirmerie de Salon de Provence (base aérienne 701 école de l’armée de l’air, on y forme les pilotes avant leur spécialisation, j’ai même été sur la l’infirmerie de piste et contrôlé la patrouille aérienne et l’équipe phœnix avant et après le vol) je n’ai jamais ni dans mon expérience, ni dans les dossiers médicaux, ni en parlant avec mes supérieurs qui y sont depuis un moment, entendu parlé d’un pilote qui serait un être humain supérieurs, la preuve c’est qu’il sont contrôlés avant et après, comme quoi ils sont bien humains …
    JusteUneOmbre a écrit:Mais non y a pas de pique ici. L'ufologie a un côté sociologique (en gros la sociologie est une manière d'étudier le phénomène que l'on soit sceptique ou non), il ne faut pas voire le mal partout, on est pas si vilains (quoique :gtr: , pardon fallait bien que j'arrive à placer un jour ce smiley, je suis heureuse).

    Sinon pour les bagages si cela peut servir pour des éléments de comparaison et pour éliminer des hypothèse (il suffit d'observer un peu les animaux quand on va en voyage et qu'on ne s'est pas préoccupé de découvrir par avance la faune locale pour voire que vous êtes capable de classer ses animaux de manière plus ou moins précise selon le savoir que vous avez des familles dont ils se rapprochent et dire ce qu'ils ne sont pas). Evidemment une observation de quelque chose qui ne ressemble à rien de commun n'est pas très concluante puisque par définition il n'y a rien de comparable, mais existe-t-il vraiment des choses incomparables ? On trouve toujours des mots pour dire ce que l'ont voit, non ?? (au pire dire si l'objet était a tant de m il aurait fait tel taille, s'il était à une autre distance il aurait fait cette taille... en gros formuler des hypothèses).

    Par contre le site des sprites il marche toujours pas chez moi du coup j'ai du aller en chercher un autre :toutrouge:


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 23:56

    Nemrod34 a écrit:Ok mais je ne comprend toujours pas ce que l'hsp, ou la socio tout court viens faire là ...
    On a un observateur du ciel qui voit quelque chose qu'il ne connais pas, bien, où est la socio là-dedans ?
    Pomme Golden a écrit:Je te répond nemrod


    NEMROD34 a écrit:Et non, pas victime d'un truc psysocio,

    Nous sommes d'accord (cette boutade de ma part était inutile, je le reconnais mais je ne l'ai pas fais POUr tous les sceptiques de cette planète..bref passons).

    Ceci dit une question , ces gens parce qu'ils sont astronomes et physiciens ont ils une meilleure vue, un meilleur cerveau que n'importe quel être humain ?

    Non je sous entend pas que cela soit des super nêtreshumains lol!, non je sous entend qu'ils sont au-dessus ..de la moyenne en qualité de témoins parce qu'ils ont la connaissance du terrain que je n'aurais pas : j'ai plus de chance de confondre venus (à titre d'exemple) avec un Ovni qu'un astronome : c'est logique, donc si je pars de là, je porterais plus de crédibilité à sont témoignage qu'au miens..sans le considérer comme superman. Scruter le ciel : c'est son job, c'est son gagne pain : pas le miens. Donc si un astronome vient me voir en me disant "j'ai vu quelque chose que je n'ai pas reconnu, soit un OVNI" : et bien j'ai tendance à croire que effectivement il y a quand même peu de chance qu'il est confondu avec l'étoile du berger un sphère lumineuse...C'est tout ce que je veux sous entendre. C'est un peu comme si je disais : "t'es sûr de savoir faire du pain?" à mon boulanger. Certains le font mieux que d'autres : mais il le fera meilleur que moi et c'est pas moi qui vait lui apprendre à en faire lol

    :youpi3:
    Nemrod34 a écrit:Tout à fait pomme mais encore une fois tout ce qu'on a c'est que ces gens sont moin succeptibles de faire une méprise que d'autres, c'est tout.
    Le champ des méprises possibles est reduit mais il en reste (je ne dis pas non plus que c'est systématiquement une méprise).
    Un pilote par exemple n'est pas formé pour les rentrées atmosphériques, les gendarmes sont encore moins formés pour tout ce qui vole , etc.
    Donc la méprise reste possible, et en aucun cas parce que cette personne n'a pas reconnue ce quelle voit on a là un vaisseau ziti.
    Personellement quand je ne peux expliquer je m'arette à "je ne sais pas ce que c'était", et pas "c'est donc un vaisseau ziti".
    Rien ne me dit que c'est un objet, rien ne me dit que c'est intelligent, rien ne me dit que c'est ziti.
    Je ne sais pas et je ne dois pas faire l'érreur de me surestimer et faire une conclusion érronée puisque je ne peux la démontrer formellement.
    Le vaisseau ziti dans ce cas reste une hypothèse et rien d'autres, combien dise qu'alors ça ne peut être qu'un vaisseau ziti ?
    Pomme Golden a écrit:
    NEMROD34 a écrit:Tout à fait pomme mais encore une fois tout ce qu'on a c'est que ces gens sont moin succeptibles de faire une méprise que d'autres, c'est tout.
    Le champ des méprises possibles est reduit mais il en reste (je ne dis pas non plus que c'est systématiquement une méprise).

    Bein voila : on est d'accord.

    Un pilote par exemple n'est pas formé pour les rentrées atmosphériques, les gendarmes sont encore moins formés pour tout ce qui vole , etc.

    franchement ça m'étonne qu'ils n'aient pas de cours sur les rentrées atmosphériques!!!!!

    :liot:


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 23:56

    Nemrod34 a écrit:C'est pourtant le cas pour un raison simple: les rentrées sont rares et se passent à des altitudes où les pilotes ne sont pas.
    Ceci dit si je me trompe je veut bien prendre connaissance de la chose.
    J'ai fréquenté et ais encore contact avec des pilotes militaires , ça ne fait toujours pas partie de leur cursus.
    Pomme Golden a écrit:Allez, une petite vidéo des astronautes.... Laughing



    La NASA à MENTI
    envoyé par ummo12


    Il y a un passage que j'affectionne énormément..Devinez lequel....

    Conspirationiste : Vous en rêviez? La nasa l'a fait!!! lol!


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 5 Juin - 0:02

    Nemrod34 a écrit:Encore plus fort !
    Un vrai ziti sur la lune l'ors de la mission appolo 11 (et ce n'est pas un short gray!) :
    [url=http://www.video-vache.com/appollo_fr.mpeg
    http://www.video-vache.com/appollo_fr.mpeg[/quote[/url]]

    Homme curieux a écrit:Pas mal la pub lol!

    Pomme Golden a écrit:
    Pomme Golden a écrit:Allez, une petite vidéo des astronautes.... Laughing
    Il y a un passage que j'affectionne énormément..Devinez lequel....
    Conspirationiste : Vous en rêviez? La nasa l'a fait!!! lol!
    Bon beh je répond :
    C'est quant il disent aux astronautes (ces derniers voyent des choses étranges près d'eux) : " ce n'est rien mais allez de l'autre côté" Laughing vive la nasa Laughing
    Nemrod34 a écrit:http://ufologie.net/htm/astronautsf.htm
    Non vraiment il ne faut pas tout croire, tu as cherché les sources de ces vidéos ? Tout vérifier ?
    Tu sais que buzz aldrin avait collé son poing dans la figure d'un journaliste qui lui demmandé s'il était vraiment allé sur la lune ? D'ailleurs je croyais qu'on était pas allé sur la lune, il faudrait savoir ...
    Ensuite on a quoi ?
    Des astronautes qui disent "je crois qu'il y a de la vie dans l'univers", c'est un homme (il faut que je rapelle cette atronaute qui voulaient tuer sa rivale amoureuse ? ), je suis un sceptique et je dis pareil.
    Parce que c'est totalement différant de :
    "s'il y a de la vie évoluée dans l'univers, alors nous qui dans cette immensité sommes incontournable tellement on est beau, grand, et fort, ils nous chercherons et viendrons nous voir.
    On s'en fous qu'il ait plus de 30 miliards de milliards d'étoiles dans l'univers connu, si une vie existe elle veut nous rencontrer, on est incontournable, c'est une chose obligée ...".
    Et dire qu'on me taxe d'anthropocentrisme parce que je ne crois pas que les ovnis soient des vaisseaux spatiaux ... lol!
    Pomme Golden a écrit:Ouhlàlà..Moi je ne suis pas partisane de "a-t-on été sur la lune?"
    Non moi je dis juste que cela m'a fait énormément rire le coup de l'astronaute qui demande à la base ce que c'est et que la base répond : ce n'est rien mais allez de l'autre de côté.....

    maintenant c'est impossible de vérifier la provenance de cette vidéo : c'est américain et je n'ai aucun moyen de le faire (et tu t'en doutes lol! je suppose) et donc si tu vas par là pour dire : invérifiable donc aucune prise en compte : Oui, certes...
    Mais il est vrai aussi que je n'ai toujours pas de ziti emballé sous cellophane avec un ticket leclerc.. Wink


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 5 Juin - 0:02

    Nemrod34 a écrit:Ben c'est tout le problème, c'est présenté comme des preuves et ça n'en est pas, quoi de plus simples que faire une fausse transmission avec des images collées dessus ?
    Je sais bien que tu ne gobe pas tout pomme, mais ce genre de vidéo m'énnerve, comme on me ressort les travaux du blt pour les crops circles, les mêmes gens qui crachent sur quelque chose, l'acceptent quand ça va dans leur sens ...
    C'est énnervant, que les gens prennent la peine de vérifier un peu avant d'avaler, et de surtout présenter ça comme quelque chose de convainquant, ça changera et on entrera enfin dans une étude valable, ou toute théorie à sa place, mais la place qui lui revient, ce qui veut dire que l'het ne sera pas la première ...

    Si on aime l'ufologie faisont en sérieusement, ça c'est de la m... en barre.

    Pomme Golden a écrit:
    c'est présenté comme des preuves et ça n'en est pas, quoi de plus simples que faire une fausse transmission avec des images collées dessus ?

    Si c'était le cas je verrouillerai le topic pour éviter qu'on "débunke" la "preuve".

    Non mais on peut chercher à en parler, à en débattre ..voire la disséquer pour y trouver infirmations ou affirmation ou informations.

    C'est là le but Véritable. :lunettefille:


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 5 Juin - 0:03

    JusteUneOmbre a écrit:Alors j'ai été voire le journal de bord sur le site de la NASA

    http://history.nasa.gov/ap12fj/index.htm

    Et j'ai trouvé ce passage (j'ai la flemme de reregarder la vidéo mais je me souviens que ce passage ets partiellement cité) :

    034:50:43 Conrad: Houston, 12.
    034:50:46 Carr: 12, Houston. Go.

    034:50:49 Conrad: We think we have the S-IVB in sight. We've - had a - an object which is in the same place all the time and appears to be tumbling. We've had it ever since yesterday, and it just seems to be tagging along with us, so I guess that's the S-IVB. It's usually out our center hatch window when our roll angle is about 35 degrees right now. Maybe that'll give you a clue, and somebody can figure out if that's what we've really looking at.

    034:51:24 Carr: Roger, Pete.


    [Very long comm break.]
    Public Affairs Office - "This is Apollo Control, Houston, at 34 hours, 56 minutes now into the flight. Apollo 12 is presently at altitude of 126,547 nautical miles. Its velocity now reads 3,953 feet per second ..."
    Public Affairs Office - "This is Apollo Control, Houston. That was Jerry Carr offering Pete Conrad and Al Bean a geology pop quiz if they wanted something to do and we literally could do that in Mission Control Center now. Astronaut/Geologist, Jack Schmitt has joined Jerry Carr in the Control Center and in fact was a source of inspiration for Jerry Carr's offering. You heard Dick Gordon, Command Module Pilot, who will not go to the lunar surface suggest that we give them the quiz. That was Pete Conrad who reported sighting an object out the window, which he thought, might be the third stage of the Saturn V launch vehicle. At 34 hours, 59 minutes now in the flight of Apollo 12, this is Apollo Control, Houston."

    Public Affairs Office - "This is Apollo Control Houston at 35 hours and 29 minutes since lift-off. We've had no voice contact or communications with the Apollo 12 crew since our last announcement. However, we currently show an altitude of 127,808 nautical miles for Apollo 12. Its velocity now reads 3,910 feet per second. So at 35 hours, 29 minutes this is Apollo Control Houston, continuing to monitor."

    Public Affairs Office - "This is Apollo Control, Houston, at 36 hours, 6 minutes now into the flight of Apollo 12. Since our last communication, we have not attempted to contact the crew nor have they called the Mission Control Center. Our present altitude, as shown on our displays, reads 129,204 nautical miles above the Earth. Velocity now reading 3,862 feet per second for Apollo 12. So at this time we continue with a very quite phase of the mission and this is Apollo Control, Houston. "

    MP3 Audio Clip [1 mins 53 sec]

    036:12:01 Carr: 12,Houston.

    036:12:05 Conrad: Go ahead.

    036:12:07 Carr: Roger, Pete. That thing you saw off the hatch, at a roll of 35 degrees, we figured there's probably three possible answers. Number 1: it could be the S-IVB, or possibly a SLA panel, or it could be the backup crew flying trail on you.

    036:12:24 Conrad: Roger. Actually we have two objects out there. One's not anywhere near as bright as the other, so I think the real bright one's the S-IVB and the other one's probably a SLA panel. They're about 20 degrees apart. And as far as the backup crew goes, tell them we'll meet them on the back side of the moon.

    036:12:48 Carr: Roger, Pete. Best as we can tell down here now - best as we can tell down here now, the S-IVB should be near Denebola, and if it's SLA panels - correction, what you are saying now ought to be near Enif; is that correct?

    036:13:06 Conrad: Yes, it's near Enif.

    036:13:13 Carr: Roger, Pete. And the words here are that the S-IVB is about 180 degrees away, near Denebola.

    036:13:23 Conrad: Okay. I wonder what that could be.

    036:13:28 Carr: Okay. We'll go back to our drawing board.

    036:13:29 Conrad: The object's very bright - The object's very bright, and it's obviously something that's tumbling. It's tumbling about 1½ rev's per second, or at least it's flashing at us about that. And Dick - Dick is going to tell you what star it's near. He's messing with his chart right now.

    036:13:55 Carr: Roger. We're standing by.


    [Very long comm break.]
    036:26:25 Carr: 12, Houston.
    036:26:29 Conrad: Go ahead.

    036:26:30 Carr: Pete, as best as we can tell, looking at things down here, on those SLA panels, we assume that they weren't imparted any great amount of Delta-V, like anything more than 1 or so feet per second when they separated. Your SLA panels would probably only be about 300 miles away from you right now.

    036:26:51 Conrad: That could be true but, gee whiz, when we turned around, I saw one of those SLA panels leaving the area at a high rate of speed; it looked to me like it was leaving us pretty - pretty rapid clip, like it got a lot more than a foot per second or so.

    036:27:21 Carr: Well, since we don't really have any idea how they left or what their trajectory could be, it's kind of tough really to say just what the heck that could be.

    036:27:33 Gordon: Okay. We'll assume it's friendly anyway, okay?

    036:27:37 Carr: Roger. If it makes any noises, it's probably just wind in the rigging.

    036:27:41 Conrad: Okay. Understand.

    Source de la citation : http://history.nasa.gov/ap12fj/07day2_qettd.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 5 Juin - 0:03

    JusteUneOmbre a écrit:Alors pour le dialogue de Apollo 11 en regardant la transcription et les MP3 dispo via la site de la NASA, c'est un montage, dans la vidéo on entend que les parties en rouge foncé et y a même une phrase qui a été ajouté (prise plus loin dans la bande).
    Mauvais point pour la vidéo. (pour gemini et apollo 14, y a pas sur le site de la nasa, désolée)

    We've - had a - an object which is in the same place all the time and appears to be tumbling. We've had it ever since yesterday, and it just seems to be tagging along with us, so I guess that's the S-IVB. It's usually out our center hatch window when our roll angle is about 35 degrees right now. Maybe that'll give you a clue, and somebody can figure out if that's what we've really looking at.

    034:51:24 Carr: Roger, Pete.


    [Very long comm break.]

    036:12:01 Carr: 12,Houston.

    036:12:05 Conrad: Go ahead.

    036:12:07 Carr: Roger, Pete. That thing you saw off the hatch, at a roll of 35 degrees, we figured there's probably three possible answers. Number 1: it could be the S-IVB, or possibly a SLA panel, or it could be the backup crew flying trail on you. [La y a une phrase it's a SLA panels qui a été prise ailleurs]

    036:12:24 Conrad: Roger. Actually we have two objects out there. One's not anywhere near as bright as the other, so I think the real bright one's the S-IVB and the other one's probably a SLA panel. They're about 20 degrees apart. And as far as the backup crew goes, tell them we'll meet them on the back side of the moon.

    036:12:48 Carr: Roger, Pete. Best as we can tell down here now - best as we can tell down here now, the S-IVB should be near Denebola, and if it's SLA panels - correction, what you are saying now ought to be near Enif; is that correct?

    036:13:06 Conrad: Yes, it's near Enif.

    036:13:13 Carr: Roger, Pete. And the words here are that the S-IVB is about 180 degrees away, near Denebola.

    036:13:23 Conrad: Okay. I wonder what that could be.

    036:13:28 Carr: Okay. We'll go back to our drawing board.

    036:13:29 Conrad: The object's very bright - The object's very bright, and it's obviously something that's tumbling. It's tumbling about 1½ rev's per second, or at least it's flashing at us about that. And Dick - Dick is going to tell you what star it's near. He's messing with his chart right now.

    036:13:55 Carr: Roger. We're standing by.


    [Very long comm break.]
    036:26:25 Carr: 12, Houston.
    036:26:29 Conrad: Go ahead.

    036:26:30 Carr: Pete, as best as we can tell, looking at things down here, on those SLA panels, we assume that they weren't imparted any great amount of Delta-V, like anything more than 1 or so feet per second when they separated. Your SLA panels would probably only be about 300 miles away from you right now.

    036:26:51 Conrad: That could be true but, gee whiz, when we turned around, I saw one of those SLA panels leaving the area at a high rate of speed; it looked to me like it was leaving us pretty - pretty rapid clip, like it got a lot more than a foot per second or so.

    036:27:21 Carr: Well, since we don't really have any idea how they left or what their trajectory could be, it's kind of tough really to say just what the heck that could be.

    036:27:33 Gordon: Okay. We'll assume it's friendly anyway, okay?

    036:27:37 Carr: Roger. If it makes any noises, it's probably just wind in the rigging.

    036:27:41 Conrad: Okay. Understand.


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 5 Juin - 0:04

    JusteUneOmbre a écrit:Arf si y a mais c'était pas la même présentation

    Pour apollo 14 : http://history.nasa.gov/alsj/a14/a14.html
    Voire vidéo/clip.. ensuite on choisi le jour et hop y a la possibilité d'avoir la retranscription
    Pomme Golden a écrit::gfd: OUIn , personne peut nous le traduire???

    En gros cela dit la même chose sur la vidéo ou pas?

    En tout cas merci Piou :super:
    JusteUneOmbre a écrit:Du tout Pomme... Dans la vidéo ça prend un sens différent car sorti du contexte (ils parlent quand même pas mal des panneaux, même s'ils restent sceptiques. Dans la vidéo on dirait que lorsque l'astronaute parle des panneaux partant à grande vitesse il parle de l'objet, mais non il parle des vrais panneaux, enfin d'un des vrais panneau qu'il a vu s'éloigner) et pous apollo 14 c'est pire : j'ai cherché les ensembles de mots : "go back the other way" et "is light down there" et horreur ils n'apparaissent pas, par contre séparemment oui... Du coup j'ai un gros doute sur le montage de la vidéo.

    Alors pour la traduction du passage d'apollo 12 :
    034:50:43 Conrad: Houston, 12.

    034:50:46 Carr: 12, Houston. Allez y.

    034:50:49 Conrad: Nous pensons apercevoir un S-IVB. Nous avons eut un objet au même endroit tout le temps et il semblait culbutere (tembling : culbuter, tomber). Nous l'avions depuis hier, et il semble juste nous suivre, donc je pense que c'est un S-IVB. Il est généralement au centre de notre hublot lorsque notre angle de roulis est d'environ 35 degrés pour le moment. Peut-être que cela vous donnera une indice, et que quel'un pourra trouver si c'est ce que nous regardions.

    034:51:24 Carr: Roger, Pete.


    [Very long comm break.]

    036:12:01 Carr: 12,Houston.

    036:12:05 Conrad: Allez-y..

    036:12:07 Carr: Roger, Pete. La chose que vous avez vu par le hublot, avec un roulement de 35 degrés, nous avons trouvé qu'il y avait trois réponses possibles. Numéro 1: il pourrait être le S-IVB, ou un panneau SLA, ou cela pourrait être le backup crew (la seconde équipe) volant dans votre trainée.

    036:12:24 Conrad: Roger.En fait nous avons deux objets. L'un n'est pas aussi brillant que l'autre, alors je crois que le plus brillant est le S-IVB et l'autre est probablement un panneau ALS. Ils sont environ à 20 degrés. Et en ce qui concerne le backup crew, dites-leur nous les rencontreront sur la face arrière de la lune.

    036:12:48 Carr: Roger, Pete. C'est le mieux que nous puissons vous dire depuis le sol - le mieux que nous pouvons dire maintenant, le S-IVB devrait être pret de Denebola, et si c'est un panneau SLA - correction, ce dont tu parlais était prêt d'Enif, c'est correct ?

    036:13:06 Conrad: Oui, c'ets prêt d'Enif

    036:13:13 Carr: Roger, Pete. Et les mots ici sont que le S-IVB est à envirron 180 degrés, pret de Denebola


    036:13:23 Conrad: Okay. je me demande ce que cela peut être.

    036:13:28 Carr: Okay. Nous reviendrons à notre tableau (grand tableau noire pour desssiner).

    036:13:29 Conrad: L'objet est très brillant - L'objet est très brillant, et c'est assurément quelque chose qui culbute. Sa rotation est d'envirron 1½ revolution par seconde, ou tout du moins cela clignote dans ces temps là. Et Dick - Dick va vous dire à côté de quel étoile c'est. Il regarde les charts (la carte en gros) en ce moment même.

    036:13:55 Carr: Roger. On se met en stand bye..


    [Very long comm break.]
    036:26:25 Carr: 12, Houston.
    036:26:29 Conrad: Go Allez-y

    036:26:30 Carr: Pete, le mieux que l'on puisse dire, en regardant les choses d'ici, à propos de ces panneaux SLA, nous supposons qu'ils n'ont reçus une grande quantité de Delta-V, comme quelque chose de plus d'envirron un pied par seconde quand ils se sont séparés. Vos panneaux ALS sont probablement seulement 300 de vous maintenant.

    036:26:51 Conrad: Cela pourrait être vrai, brrrr, mais lorsqu'on s'est retourné, j'ai vu un de ces panneaux SLA quitter la zone à grande vitesse. Il m'a semblé qu'il partait très - très rapidement, à plus d'un pied par seconde ou dans le genre (or so).

    036:27:21 Carr: Et bien, comme nous n'avons aucune idée de comment ils sont partis ni de ce que pourrai être leur trajectoirn c'est assez dure de dire ce que cela pouvait être.

    036:27:33 Gordon: Okay. On va suppoer que c'est amical, okay?

    036:27:37 Carr: Roger. Si cela fait du bruit, c'ets probablement juste le vent

    036:27:41 Conrad: Okay. Compris.
    Moral c'était à priori assez loin et les astronotes n'ont pas une si bonne vue (oki avec la rotation ça doit être compliqué). Du coup ça restera un mystère. Faudrait que je continue de lire pour voire ce que Dick va raconter (vu qu'il est sensé donner le noms des étoiles à proximité).


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 5 Juin - 0:06

    Pomme Golden a écrit:Encore merci Piou.

    On sent quand même qu'ils ne sont pas rassurés les gaillards lol!

    j'aime quant on fait avancer les choses comme cela.

    j'avais même pas pensé à regarder sur le site de la nasa..Bon à ma décharge je ne comprend rien à l'anglais mais bon...Y'a que Piou pour penser à tout!!! :teuteutfi:
    JusteUneOmbre a écrit:Loool, c'est que le site de la NASA n'ets pas mal du tout, parfois en cas de question existentielle (comme pour savoir si un astéroïde a déja été pris en photo) il est même possible d'envoyer un petit mail au service concerné (et oh miracle cela répond, mais bon pour mon piti astéroïde il n'a jamais été pris en photo sous toutes les coutures, tout au plus un mini point, mais bon du coup j'avais trouvé la page avec son parcours et quand il serait de nouveau visible).

    Ombre grande fan de la NASA qui a de belles photos, de beaux textes..., mais pas du truc européen, eux ils ont jamais répondu, sniff snifff.
    JusteUneOmbre a écrit:
    Pomme Golden a écrit:On sent quand même qu'ils ne sont pas rassurés les gaillards lol!

    Tu m'etonnes, le plancher des vaches est bien loin derrière eux...
    Pomme Golden a écrit:
    JusteUneOmbre a écrit:
    Pomme Golden a écrit:On sent quand même qu'ils ne sont pas rassurés les gaillards lol!

    Tu m'etonnes, le plancher des vaches est bien loin derrière eux...

    C'est ce que je me suis dis : c'est comme quant tu es loin du bord à la mer...Tu penses au dents de la mer et d'un coup : t'es pas aussi bien dans ton maillot de bain lol!


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 34
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Justeuneombre le Jeu 24 Juil - 20:30

    Voila un article anglophone qui remet Edgar Mitchell sur le devant de la scène. Alors non seulement cela peut relancer le débat, mais en plus il lance une supposition à propos de vie ET qui correspondrais au profil des petits gris, qui de mon point de vu ne semblaient pu avoir la cote dans les témoignages.


    Alien contact covered up, says Apollo veteran Edgar Mitchell
    Article from:

    July 24, 2008 02:05pm

    FORMER NASA astronaut and moonwalker Dr Edgar Mitchell - a veteran of the Apollo 14 mission - has stunningly claimed aliens do exist.

    And he says extra-terrestrials have visited Earth on several occasions - but the alien contact has been repeatedly covered up by governments for six decades.

    Dr Mitchell, 77, said during a radio interview that sources at the space agency who had had contact with aliens described the beings as 'little people who look strange to us.'

    He said supposedly real-life ET's were similar to the traditional image of a small frame, large eyes and head.

    Chillingly, he claimed our technology is "not nearly as sophisticated" as theirs and "had they been hostile", he warned "we would be been gone by now".

    Dr Mitchell, along with with Apollo 14 commander Alan Shepard, holds the record for the longest ever moon walk, at nine hours and 17 minutes following their 1971 mission.


    _________________
    avatar
    NEMROD34
    Super Jedi de la Force du ziti
    Super Jedi de la Force du ziti

    Masculin
    Nombre de messages : 312
    Age : 49
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par NEMROD34 le Sam 26 Juil - 19:09

    Lu ici : http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Sciences/topik-unik-temoigages-sujet_23638_520.htm


    Mais au dela d'etre un astronaute, il faut aussi savoir que c'est un mec qui lors de son voyage vers la lune a fait les ses propres expériences pirates de perceptions extra-sensorielles, il prétend avoir été guerri a distance du cancer par un medium, il a créé une fondation qui s'interesse a (et finances des "etudes" sur) beaucoup des suspects habituels du paranormal et des pseudo-sciences, etc. : Je pense pas que ce soit le témoin objectif ultime et irréfutable sur le sujet que tu voudrais.

    ex/toujours adepte de la secte Siddha Yoga

    Source Wikipedia:
    ...Mitchell says that a teenage remote healer who lives in Vancouver and uses the pseudonym Adam Dreamhealer, helped heal him of kidney cancer at a distance. Mitchell said that while he never had a biopsy (the definitive test for cancer), "I had a sonogram and MRI that was consistent with renal carcinoma." Adam worked (distantly) on Mitchell from December of 2003 until June of 2004, when the "irregularity was gone and we haven't seen it since."...

    Dans le même article:
    Officials from NASA, however, were quick to play the comments down.

    In a statement, a spokesman said: "NASA does not track UFOs. NASA is not involved in any sort of cover up about alien life on this planet or anywhere in the universe.

    'Dr Mitchell is a great American, but we do not share his opinions on this issue.'

    Je n'ais pas vérifié n'étant pas particulièrement intéressé par le énième avis d'une personne fusse t'elle cosmonaute (dois-je rappeler cette cosmonaute pilote de la navette qui voulait tuer sa rivale amoureuse ? C'est des humains avant tout), mais si quelqu'un veut le faire je le lirais avec plaisir. :mrgreen:



    Il flirte avec un guru:
    http://www.leavingsiddhayoga.net/secret.htm

    http://www.rainbowbody.net/HeartMind/Links.htm
    http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Siddha+Yoga+Edgard+Mitchel&btnG=Recherche+Google&meta=


    Tiens visiblement il croit que la terre a était créer en 7 jours:
    "J’eus alors, raconte-t-il, une expérience paroxystique; la présence du divin devint presque palpable et je sus que la vie dans l’univers était autre chose qu’un accident du hasard. "
    http://www.radio-canada.ca/par4/gr/gr0901.html


    Extraits des délires du monsieur:
    Mes informations principales viennent de ceux que j'appelle les "old-timers" [les anciens de jadis],
    EM: C'était à la fin des années 90 à Washington quand j'étais sur place pour travailler avec «The Disclosure Project» tentant d'ouvrir tout ça avec un autre officier de la marine du nom de Will Miller et avec Steven Greer dont vous avez sans doute entendu parlé.
    Ha oui greer le dentiste :mrgreen: , super fiable comme mec ... :mrgreen:
    EM: Des lumières. Il y a seulement quelques années. 3 immenses [humongous] engins ont survolé Phoenix très lentement au milieu de la nuit et ils n'étaient absolument pas des nôtres.

    Soudainement j'ai réalisé que les molécules de mon corps ont été créées dans une ancienne génération d'étoiles et brusquement cela est devenu quelque chose de personnel et de viscéral qui n'était pas au niveau de l'intellect et je n'avais jamais eu cette expérience. C'était accompagné par une béatitude et un extase que je n'avais jamais expérimenté.
    Plus tard (et je résume une longue histoire) avec quelques découvertes et des aides de scientifiques à l'université Rice de Houston, j'ai découvert que dans les anciens textes ce type d'expérience, une expérience transformative et transcendante où vous [ne] voyez [pas] les choses comme vous les percevez mais les expérimentez viscéralement et émotionnellement en étant un avec elles, une partie d'elles, que cette expérience est nommée Samadhi


    Source (http://dsc.discovery.com/space/qa/alien-ufo-edgar-mitchell.html)

    Contenu sponsorisé

    Question Re: Quand les astronomes et physiciens sont aussi des témoins

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc - 11:59