AFDP Ufologie

Bonjour !
AFDP n'est plus un forum actif.
Nous laissons néanmoins les sujets en consultations pour les membres qui s'étaient inscrits.
Merci de votre compréhension.
PG

Forum de discussion autour de l'ufologie. Ici le débat avant tout !


    Vague 1954 dans le Vaucluse

    Partagez
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:09

    Pomme Golden a écrit:14 NOVEMBRE 1954, APT, VAUCLUSE:



    Un objet mystérieux dans le ciel aptésien

    Apt. (C.P.).
    Dimanche, vers 20 h. 30, des personnes dignes de foi habitant le quartier du Plan, à Apt, ont aperçu dans le ciel, une énorme boule de feu, laissant derrière elle une longue traînée lumineuse semblable à une queue.

    Durant sa progression dans l'espace, pendant une minute environ, l'engin en question changeait de couleur, passant du blanc à l'orange et vice-versa.

    Après avoir subi une trajectoire horizontale. la boule monta verticalement et disparut aux yeux des observateurs.

    Source :http://ufologie.net/1954/14nov1954aptf.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:10

    Pomme Golden a écrit:27 OCTOBRE 1954, GARGAS, VAUCLUSE:

    [Ref. 711] JEAN SIDER:

    L'ufologue et auteur Jean Sider a appris par un article du journal le Provençal au 30 octobre 1954, que le 27 octobre à 20:00 à Gargas dans le Vaucluse, un automobiliste a aperçu au lieu-dit "L'Usine de Mr. Tamisier" une grosse boule rouge immobile dans un fossé.

    Le témoin qui a vu l'engin fut si effrayé qu'il préféra s'éloigner à toute vitesse.

    Source :http://ufologie.net/1954/27oct1954gargasf.htm

    Pomme Golden a écrit:26 OCTOBRE 1954, VEDENE, VAUCLUSE:

    JOURNAL "LE PROVENCAL":



    Du Nord au Sud, le ciel italien est sillonné de soucoupes

    Rome (A.P.).

    De nombreuses "soucoupes volantes" ont été observées hier en Italie.

    Le Cotanzaro, dans le sud de la Calabre, à Pesaro, sur l'Adriatique, dans le Nord de l'Italie, d'étranges engins volants ont été signalés.

    Des pêcheurs croisant au large de San Bernardino, de Fano de Pesaro et même d'Ostie, aux environs de Rome, ont déclaré avoir vu un "objet" rouge et vert traversant le ciel à une vitesse terrifiante.

    Des "soucoupes" ont également été observées à Urbino Chieti et Forlimpopoli.

    Selon certains témoins, elles étaient suivies d'une traînée verte. Selon d'autres, elles avaient la forme d'un champignon avec une queue [descriptions évidentes de météores].

    A Chieti, l'engin observé était circulaire d'un diamètre d'une dizaine de mètres et se déplaçait à basse altitude.

    A Pesaro au nord d'Ancône sur l'Adriatique, de nombreuses personnes ont déclaré avoir vu un globe rouge incandescent, avec une traînée bleuâtre.
    Plus de 2.000k m. à l'heure

    A Trieste une vingtaine de témoins ont déclaré avoir observé hier matin un disque volant à haute altitude, en direction du Nord-Est, et laissant derrière lui une traînée lumineuse.

    Samedi soir, les services aéronautiques du ministère des affaires étrangères italien ont annoncé que certaines personnes spécialisées ont observé des "objets étranges" se déplaçant à plus de 2000 kilomètres à l'heure, le long de la côte thyrénienne au crépuscule et pendant la nuit.
    Un "objet non identifié" dans le ciel entre Vedène et Le Pontet

    Avignon (C.P.).

    Dans la soirée de samedi, entre 18 h. 30 et 18 h. 45, une jeune fille d'Entraigues, Mlle Marcelle Espiard, qui roulait à vélo sur la route entre Vedène et Le Pontet, aperçut à une distance d'environ un kilomètre, en direction de l'Est, un objet sphérique qui paraissait s'élever puis redescendre dans le ciel en passant du rouge vif au blanc.

    Prise de frayeur la jeune fille appela des passants qui, eux aussi, repérèrent nettement l'objet.

    Celui-ci disparut totalement vers 18 h. 45. D'autres personnes l'auraient cependant aperçu quelques instants plus tard. Sans être très affirmative, Mlle Espiard a eu, à un moment donné, l'impression que d'autres boules lumineuses plus petites flottaient durant quelque temps autour de la première.


    Source :http://ufologie.net/1954/23oct1954vedenef.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:10

    Pomme Golden a écrit:22 OCTOBRE 1954, CAVAILLON, VAUCLUSE:

    JOURNAL "LE PROVENCAL":



    SPECTACLE INEDIT DANS LE CIEL GARDOIS
    "J'AI ASSISTE A UNE
    POURSUITE ENTRE UN CIGARE
    ET DES AVIONS A REACTION"

    déclare un automobiliste qui affirme avoir vu
    disparaître le bolide à une vitesse vertigineuse

    Nîmes (C.P.).
    Hier, vers 15 heures, un phénomène mystérieux a été observé pendant plus de vingt minutes par M. et Mme Louis, décorateurs à Dardilly (Rhône) qui circulaient sur la route nationale 113, à quelques kilomètres de Nîmes. M. Louis est venu immédiatement nous raconter ce qu'il avait vu.

    "Je me trouvais avec ma femme à la lisière d'un pré situé route d'Arles, lorsque je vis, très haut au-dessus de nos têtes un objet de forme allongée qui semblait rouler sur lui-même et présentait tantôt un côté brillant, comme métallisé, tantôt un côté brun-rouge. Au bout de quelques instants, il franchit d'un trait une grande étendue de ciel et disparut derrière un nuage".

    Des avions à réaction

    "C'est alors qu'apparurent dans le ciel plusieurs avions à réaction qui semblaient manoeuvrer pour lui couper la route. D'après la vitesse comparée, il m'a été assez aisé de calculer qui celui-ci devait faire du 3.000 à l'heure lorsqu'il a a traversé le ciel.

    "Au bout de quelques instants l'engin est reparu au-dessus d'un nuage et a retraversé le ciel en prenant de l'altitude, tandis que les réacteurs, continuaient à patrouiller au-dessus. Il est resté quelque temps immobile. C'est alors que nous nous sommes venus vous prévenir."

    Nous étant rendus en compagnie de M. Louis sur les lieux mêmes où il avait aperçu le mystérieux engin, nous avons constaté la présence de nombreuses traces de passages d'avions à réaction, laissant supposer que ces appareils avaient patrouillé pendant quelques temps dans une zone restreinte. Cependant, les nuages avaient envahi le ciel, il était impossible de voir l'engin. Les avions invisibles évoluaient au-dessus des nuages.

    Engin mystérieux dans le ciel suédois

    Stockholm (A.C.P.).

    Dans les services suédois de la défense, on rapporte que des phénomènes célestes inaccoutumés ont été observés hier en divers points de l'ouest, du centre et du sud de la Suède.

    Au village de Sjuhserad, en Suède occidentale, des témoins oculaires ont observé deux globes qui se déplaçaient l'un près de l'autre d'Ouest en Est. Ces globes projetaient une lumière très vive qui devenait rougeâtre sur les bords. Brusquement, les objets ont pris de l'altitude et ont disparu.

    Dans un autre village de l'Ouest, Lerdala, plusieurs personnes ont déclaré avoir vu quatre globes se déplaçant deux par deux du Nord-Ouest au Sud-Est. Ils ont précisé que ces objets étaient "plus gros que les plus grosses étoiles" et laissaient des traînées derrière eux.

    PRES DE NIMES

    Un automobiliste suit
    pendant 6 kilomètres
    une boule de feu
    sur la route

    Nîmes (C.P.).
    M. Combe, marchand de primeurs, à Saint-Martial, se rendait vers 5 heures, en auto au marché à Nîmes quand il aperçut soudain en abordant les virages de Montpezat, une boule de feu sur la route. Voulant se rendre compte de ce qu'il avait devant lui, M. Combe accéléra, mais l'engin de déplaça rapidement. Puis, pendant plusieurs kilomètres (environ six), estime M. Combe, il précéda l'auto, se tenant à quelques mètres de la chaussée, avant de disparaître d'un seul coup.

    UN "DISQUE IRRISE"
    SUR CAVAILLON

    Cavaillon (C.P.).
    Un de nos concitoyens, M. Léon Dominique, quartier Ratacan, a pu constater "de visu" l'existence de ce phénomène. Il a aperçu hier, au-dessus de la colline Saint-Jacques un disque lumineux qui selon qu'il tournoyait était irrisé tantôt bleu tantôt rouge, se dirigeant vers la Fontaine-de-Vaucluse.


    Source :http://ufologie.net/1954/22oct1954cavaillonf.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:11

    Pomme Golden a écrit:14 OCTOBRE 1954, APT, VAUCLUSE:

    [Ref. 312] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

    Les deux auteurs notent ce cas au 14 octobre 1954:

    "Apt - 84 - 18 H 30: enquête. Lueur orange très rapide. La presse parlait de cigare.

    Source :http://ufologie.net/1954/14oct1954aptf.htm

    Pomme Golden a écrit:14 OCTOBRE 1954, TOUR D'AIGUES, VAUCLUSE:

    [Ref. 233] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

    Les deux auteurs indiquent que le 14 octobre 1954 à La Tour d'Aigues dans le Vaucluse, un disque de six à sept mètres de diamètre muni d'une sorte de queue a été observé.

    [Ref. 312] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

    Les deux auteurs notent ce cas au 14 octobre 1954:

    "La Tour d'Aigues - 84 - crépuscule: enquête. Sphère de feu plus traînée."

    [Ref. 422:] MICHEL FIGUET ET HENRI JULIEN:

    Les deux auteurs ufologues rapportent que le 14 octobre 1954, M. Gervais R. se rend à sa ferme de la "Roustidoure" près de la Tour d'Aigues.

    Son fils l'appelle en disant "Papa, le soleil nous tombe dessus!"

    M. Gervais R. voit alors un disque trèS brillant de 6 à 7 mètres de diamètre s'élever du sol, "à quelque distance" étant indiqué par les auteurs. Le disque laisse derrière lui une luminescence de plusieurs mètres.

    M. Gervais R. s'est précipité vers l'emplacement où le disque avait été posé et n'y a rien trouvé d'anormal. Son fils a été malade de peur après l'observation.

    Les auteurs indiquent que plusieurs personnes qui étaient à plusieurs points d'observation différents ont confirmé le témoignage de M. Gervais R.

    [Ref. 611:] JEAN SIDER:

    Jean Sider a retrouvé cette affaire dans le journal "Le Provençal" du 17 octobre 1954 et la résume ainsi:

    Le 14 octobre 1954 au soir, entre La Roustidioure et La Tour-d'Aigues, dans le Vaucluse, Gervais Reynier et son fils ont fait l'observation de l'atterrissage à la suite de laquelle le fils, bouleversé, est tombé malade.

    Il cite le journal Le Provençal, Marseille, du 17 octobre 1954, qui écrit en page 9: "Mr. Reynier partait à sa ferme jeudi soir, avec son fils. Soudain l'enfant hurla: "Papa! Papa! Le soleil nous tombe dessus". Relevant la tête, Mr. Reynier aperçoit dans le ciel un disque de six à sept mètres muni d'une sorte de queue de plusieurs mètres. Il se rendit en toute hâte à l'endroit où il semblait s'être posé mais ne trouva rien. Le fils en est tombé malade. Plusieurs témoins placés en des points d'observation différents ont confirmé le témoignage de Mr. Reynier."


    Source :http://ufologie.net/1954/14oct1954tourdaiguesf.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:12

    Pomme Golden a écrit:14 OCTOBRE 1954, CARPENTRAS, VAUCLUSE:

    [Ref. 566:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

    Ces deux auteurs indiquent que le 14 octobre 1954 à 18:00, un objet brillant en forme de cigare, lâchant des étincelles derrière lui, a été vu à Carpentras dans le Vaucluse.

    [Ref. 312] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

    Les deux auteurs notent ce cas au 14 octobre 1954:

    "Carpentras - 84 - 18 h: pas d'enquête. Description évidente d'un bolide."


    Sourcehttp://ufologie.net/1954/14oct1954carpentrasf.htm

    Pomme Golden a écrit:14 OCTOBRE 1954, FONTAINE-DE-VAUCLUSE, VAUCLUSE:




    EMOTION
    à Fontaine-de-Vaucluse
    où les habitants ont vu deux avions à réaction chasser une soucoupe

    FONTAINE-DE-VAUCLUSE. (C.P.). -- 12 h. 30: "Une soucoupe! Une soucoupe!". Alertés par les enfants, qui les premiers la virent dans le ciel, toute la population était bientôt en émoi. Un disque blanc planait lentement au-dessus de la Fontaine-de-Vaucluse.

    Grosses jumelles d'artillerie aux yeux, il était possible de distinguer nettement un grand disque blanc, surmonté d'une calotte sphérique de même couleur, tout à fait semblable à un chapeau melon argenté.

    La bordure circulaire inférieure portait par intermittence deux feux puissant variant du blanc au violacé, passant par le rouge. Oscillant sur l'axe du grand disque inférieur, l'ensemble se présentait, tantôt sous la forme d'un chapeau melon, tantôt d'un losange, tantôt d'un simple disque à bord brillant où deux feux diamétralement opposés étaient par intermittence très bien visibles à l'oeil nu.

    Pas de fumée, pas de bruit. La base aérienne de Caritat, alertée, dirigea sur-le-champ deux avions à réaction qui, vers 14 h., firent leur appari-

    SUITE PAGE 6 sous le titre SOUCOUPE A FONTAINE-DE-VAUCLUSE



    Soucoupe à Fontaine-de-Vaucluse

    Suite de la page 1

    tion dans le ciel de Vaucluse.

    Notre correspondant se tenant en relation téléphonique avec la base aérienne, d'où l'on communiquait par radio avec les avions, il fut facile de guider les appareils vers la soucoupe.

    Après deux virages sur Fontaine-de-Vaucluse, les avions prirent de l'altitude et piquèrent en flèche vers l'objet signalé.

    La radio des avions annonça que la soucoupe était en vue, qu'ils la prenaient en chasse, mais qu'elle s'échappait avec une vitesse supérieure à la leur. En effet, de Fontaine-de-Vaucluse, on vit nettement la soucoupe démarrer en flèche avec à sa poursuite les deux avions à réaction.

    * * *

    Telle est la version qui vient de nous être communiquée par les habitants de Fontaine-de-Vaucluse, et c'est celle que nous aurions publiée si notre gérant M. Roland Fraissinet ne s'était pas précisément trouvé hier, à la la base aérienne d'Orange, où il effectuait son vol hebdomadaire sur "Mistral".

    C'est ainsi que nous pouvons donner à nos lecteurs la version des pilotes d'Orange, qui diffère assez sensiblement de celle des habitants de Fontaine-de-Vaucluse.

    Vers 13 h., le secrétaire de la mairie de Fontaine-de-Vaucluse téléphonait au mess des officiers de la base d'Orange pour signaler une soucoupe à la verticale de sa mairie. Cette information fut accueillie avec un mélange d'enthousiasme et de circonspection, mais les précisions données étaient telles que le commandant de l'une des escadrilles de la base téléphona quelques instants plus tard au maire de Fontaine-de-Vaucluse.

    Celui-ci confirma les indications données par son secrétaire et provoqua l'hilarité générale des pilotes présents autour du téléphone en précisant que la soucoupe était immobile à quatre cent mètres à la verticale de la fontaine (sans doute le pilote avait-il soif). A cet instant précis, un commandant d'escadron s'apprêtait à décoller pour une mission banale et la présence de l'objet lui fut signalée. Quelques instants plus tard il était à la verticale de la Fontaine sans voir la moindre soucoupe.

    Pendant le reste de l'après-midi, plusieurs pilotes, dont notre gérant, passaient à la verticale de la célèbre Fontaine, au cours de missions diverses, sans parvenir à localiser "l'objet" dans un ciel pourtant sans nuages.

    A 15 h. 30 un nouveau coup de téléphone signalait la soucoupe à la verticale du Mont-Genèvre, mais cette fois personne ne le prit au sérieux, et aucun chasseur de la base ne se dérouta pour l'intercepter. y

    Quelques pilotes facétieux envisageaient même de se rendre la nuit dernière à Fontaine-de-Vaucluse pour présenter à la population locale deux Martiens enchaînés, dont les rôles devaient être tenus par deux pilotes de la base revêtus de leur impressionnant équipement de vol en altitude.

    Quant à l'objet mystérieux, on se demandait finalement à Orange s'il n'était pas tout simplement un ballon-sonde météo que l'on avait vu passer quelques heures plus tôt dans la direction du sud-est.

    Et voilà sans doute comment naissent et meurent bien des soucoupes!
    Soucoupe et cigare à Vic-le-Fesq et dans le ciel nîmois

    Un de nos grands confrères parisien publie un important reportage sur les soucoupes, les cigares et les Martiens.

    Chaque jour, une localité française est visitée par les Martiens ou Martiennes et chacun se pose le problème de la véracité de ces apparitions.

    De nombreux témoins de ces apparitions n'osent le déclarer par peur de sombrer dans le ridicule.

    Il n'est pas de notre ressort de porter un jugement sur l'existence ou la non-existence. Relatons simplement ces faits, qui nous sont rapportés.

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, à 0 h. 40 exactement, un Nîmois, M. Dupuy, rentrant du cinéma en compagnie de sa femme, aperçut, à proximité du camp des garrigues, au lieu dit du Mas de la Rouvière, un objet ayant la forme d'un "ballon de rugby", possédant des hublots verts et semble-t-il posé sur des béquilles.

    Pour une raison inconnue, l'engin prit soudain son vol, passa du rouge sombre à l'orange, et disparut dans le ciel en laissant derrière lui une traînée de feu..."

    Autre témoignage.

    A Vic le Fesc, M. Reynaud, rentrant chez lui vers 19 h., aperçut dans le ciel "un cigare flamboyant en forme de flute de pain", qui se dirigeait rapidement vers le Nord-Est..."
    Un "objet rond" à Saint-André-les-Alpes

    SAINT-ANDRE-LES-ALPES (C.P.). -- Hier soir, de nombreuses personnes ont aperçu, pour la première fois dans le ciel dominant la montagne Chalvet, un objet rond.

    Aux lunettes d'observation, un disque présentant des reflets verts, jaunes et rouges, semblait faire des rotations sur lui-même. Ce phénomène a duré 45 minutes environ.
    AU-DESSUS D'AUBAGNE

    AUBAGNE (C.P.). -- Hier, à 18 h. 15, des Aubagnais ont vu une sorte de cigare volant traverser le ciel en direction sud-nord. Les témoignages coïncident quant à la couleur de l'engin vert avec des reflets blancs.

    Une dizaine d'employés de la gare S.N.C.F. ont été témoins de ce spectacle.

    L'un d'eux nous a déclaré: "J'ai vu une sorte de boule, mais dont les contours étaient assez imprécis. Je l'ai vue l'espace de trois secondes à peu près."

    D'autre part, M. Alexis Artufel, grossiste en fruits et légumes, nous a déclaré: "J'étais au volant de ma voiture, sur le pont de la Demande, quand j'ai aperçu soudainement une sorte de fusée ayant la forme d'un cigare filant vers le nord; il était de couleur verte avec un halo blanc."
    UN CIGARE VOLANT DANS LE CIEL DE MANOSQUE

    MANOSQUE (C.P.). -- Hier, à la tombée de la nuit, une vingtaine d'habitants de notre cité, dont MM. Maurel, cafetier, Entressangle, transporteur, Rose, employé à l'E.D.F., Dini, transporteur, et plusieurs de nos gendarmes ont aperçu un engin en forme de cigare arrêté à l'aplomb du Mont-d'Or. Au bout de quelques instants, l'engin reprit sa route en répandant une forte lueur.
    Deux témoins ont aperçu une soucoupe à Tourves (Var)

    TOURVES (C.P.). -- MM. Brémond Maurice et Ollivier Henri, demeurant à Tourves, dans le var, ont aperçu dans la soirée d'hier, vers 18 h., un engin ayant la forme d'une soucoupe volante, à environ 1.000 mètres d'altitude, et se dirigeant vers Marseille. Des étincelles jaillissaient de la "soucoupe."
    Une boule verte dans le ciel de Marseille

    Un de nos lecteurs, M. L.J., qui se trouvait hier, vers 18 h. 10, en face de la Samaritaine sur le quai du Port, a vu passer, en se dirigeant vers le Nord, une boule verte clair, laissant derrière elle une traînée lumineuse.

    "Est-ce une soucoupe volante, nous a-t-il dit, je n'en sais rien. Toujours est-il que la boule verte, je l'ai bel et bien vue..."

    [Ref. 457] AIME MICHEL:

    Aimé Michel rapporte en son livre que le 14 octobre 1954, vers 12:30, un engin est apparu dans le ciel de Fontaine-de-Vaucluse, sous les yeux de plusieurs centaines de témoins.

    L'objet est resté là pendant une heure et demie sans changer de position mais en se livrant à des jeux de lumières variés et à de curieuses évolutions sur son axe.

    Aimé Michel rapporte que toutes les lunettes de la région furent bientôt braquées dessus. Un correspondant d'un journal de Marseille qui se trouvait là a alerté la base aérienne d'Orange-Caritat, qui a envoyé deux avions à réaction vers les lieux.

    Les deux chasseurs à réaction sont arrivés, étant en liaison radio avec leur base, tandis qu'en même temps la base était en liaison téléphonique avec le journaliste qui ne quittait pratiquement pas l'objet des yeux.

    Le journaliste a ainsi guidé les deux jets vers l'objet. La base lui a signalé que les deux pilotes voyaient maintenant l'objet, et qu'ils le prenaient en chasse.

    Les gens à Fontaine-en-Vaucluse ont vu alors les jets foncer vers le mystérieux engin. Celui-ci s'est alors mis en mouvement et a filé dans le lointain en quelques secondes.

    Les pilotes ont averti par radio leur base de ce qu'ils n'arrivaient pas à suivre l'engin, ce que les témoins au sol ont constaté. Les avions sont revenus à leur base d'Orange-Caritat, il était à ce moment un peu plus de 14:00.

    Aimé Michel signale que deux jours après, le communiqué suivant est paru dans tous les journaux français:

    "Le secrétariat à l'Air communique: contrairement à ce que certains quotidiens ont annoncé hier matin, le secrétariat aux Forces armées (Air) tient à préciser que les deux pilotes de la base d'Orange qui ont survolé à différentes altitudes Fontaine-de-Vaucluse n'ont observé aucun engin inconnu au cours de leurs recherches. Les deux pilotes sont des officiers expérimentés et leur compte rendu est formel."

    Michel rapporte que le communiqué a suscité un flot de lettres écrites par des lecteurs indignés qui avaient été parmi les innombrables témoins. Ceux-ci exprimaient vivement que le communiqué les prenait pour des imbéciles, et qu'ils savaient bien ce qu'ils avaient vu.

    Aimé Michel cite un extrait d'une des lettres:

    "Ce communiqué est très instructif. Maintenant, je sais ce qu'il faut penser des démentis officiels sur cette question."

    [Ref. 397] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

    Les auteurs notent que cette tentative d'interception d'une soucoupe volante du 14 octobre 1954 eut tout un village, celui de Fontaine-de-Vaucluse, pour témoin.

    Un groupe d'enfants avait observé quelque chose d'étrange dans le ciel à 13:30 et c'est ainsi que l'alerte avait été donnée, car bientôt, toute la population attirée par les cris des enfants s'était massée dans la rue et regardait un objet blanc qui planait au-dessus du village.

    Les auteurs indiquent que l'un des témoins, M. Armand Boudin, a donné le compte rendu suivant:

    "A l'aide de grosses jumelles d'artillerie, il était possible de distinguer nettement un grand disque blanc entouré d'une calotte sphérique de même couleur, tout à fait semblable à un chapeau melon argenté. La bordure circulaire inférieure portait, par intermittence, deux feux puissants passant du blanc au violacé, oscillant sur l'axe du grand disque inférieur. L'ensemble se présentait tantôt sous la forme d'un chapeau melon, tantôt d'un losange, tantôt d'un simple disque aux bords brillants. Pas de fumée, pas de bruit."

    Le disque évoluant lentement dans le ciel clair, c'est M. Armand Boudin qui prit l'initiative d'alerter par le téléphone la base aérienne de l'armée de l'air à Orange-Caritat.

    La personne de la base aérienne lui répond que deux avions vont être envoyés et lui demande de rester en ligne pour aider à les guider vers l'objet.

    L'arrivée des avions a été attendue par un foule de Vauclusiens qui avaient accompagné le secrétaire au bureau de la mairie, et ils attendaient anxieusement l'arrivée des avions. Ceux-ci sont arrivés vers 14:00, apparaissant en arrivant droit sur Fontaine-de-Vaucluse.

    M. Boudin était toujours en contact téléphonique avec la base aérienne qui était elle-même en contact radio avec les deux jets de type "Vampire." Ceux-ci ont fait un virage au-dessus de Fontaine-de-Vaucluse et ont rapidement pris de l'altitude, puis ont foncé en direction de l'objet. Depuis le village les gens ont alors vu l'objet démarrer soudainement et rapidement, semblant avoir les deux jets à ses trousses.

    Tard dans la soirée, les gens attendaient toujours des nouvelles du résultat de la poursuite. Mais c'est seulement deux jours plus tard qu'un communiqué officiel de la base aérienne d'Orange Caritat affirmait:

    "Les pilotes n'ont découvert aucun objet inconnu..."

    Les auteurs indiquent que ceci fit bondir les centaines de témoins parmi lesquels M. Boudin, et ils rétorquèrent: "si les aviateurs ont vu quelque chose de connu, qu'ils nous disent ce que c'était!"

    [Ref. 233] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

    Les deux auteurs indiquent qu'à Fontaine de Vaucluse dans le Vaucluse, le 14 octobre 1954 à 13:30, de nombreuses personnes observent un disque blanc planant lentement au-dessus de la ville. La bordure inférieure portait par intermittence deux feux puissants variant du blanc au violet en passant par le rouge.

    Deux avions à réaction auraient pris le disque en chasse sans pouvoir le rejoindre. Ils font noter qu'à la suite de cette affaire, le secrétariat de l'Armée de l'Air publia un communiqué dans lequel il était dit que les pilotes des appareils ayant survolé Fontaine-de-Vaucluse n'avaient observé aucun engin inconnu.

    [Ref. 1167] DOMINIQUE WEINSTEIN:

    Date 54.10.15
    Heure 13:30
    Pays France
    Lieu Fontaine de Vaucluse, Vaucluse
    M [=Militaire]
    Type d'avion et de témoin Deux pilotes de l'Armée de l'Air Française
    UFO description un disque blanc avec dôme avec deux lumières puissantes s'est déplacé plus vite que les avions à réaction.
    G [=Témoins au sol]
    Radar
    Codes G X E
    Sources 00 [=Fichiers de l'auteur]

    Source :http://ufologie.net/1954/14oct1954fontainef.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:13

    Pomme Golden a écrit:7 OCTOBRE 1954, MONTEUX, VAUCLUSE:

    JOURNAL "LE PROVENCAL":



    ENTRE MONTEUX ET ALTHEN-LES-PALUDS
    Un cultivateur affirme avoir vu un engin inconnu et phosphorescent dans un champ

    Avignon (C.P.).

    Jeudi vers 14 h. 30 M. René Margaillon, 40 ans, habitant dans la commune de Monteux (Vaucluse), quartier des Pourpiasses, se rendait à ses occupations agricoles avec sa charrette. Tout à coup, à environ une centaine de mètres dans un champ, il aperçut une engin mystérieux. Gardant tout son sang-froid, il arrêta son attelage, bloqua le frein et s'avança en direction de l'engin. Celui-ci, d'après lui, mesurait 2 m 50 de hauteur et il était phosphorescent. D'un seul coup, il ne vit plus rien et resta suffoqué pendant quelques secondes.

    Racontant son aventure à qui voulait l'entendre, M. Margaillon fut l'objet de plaisanteries en particulier des amis venus le voir. Mais le cultivateur est formel dans ses déclarations. Il a bien vu un engin mystérieux qui n'a laissé aucune trace.

    De quoi s'agit-il? Nous l'ignorons.

    De toute façon, cette aventure a fait grand bruit dans les environs.
    Une masse ovale incandescente sur la région d'Uzès

    Observée par plusieurs personnes

    Uzès (C.P.).

    USSEZ (C.P.). -- Samedi dernier, vers 20 heures, M. Court, fermier au Mas Blanc, près d'Uzès, a aperçu en fermant le portail de sa maison une masse ovale, orange, incandescente, qui brillait d'un très vif éclat. Elle se trouvait approximativement entre Montaren et Cerviers, à 1 km environ du Mas Blanc et semblait légèrement surélevée au-dessus du sol.

    Cette masse allongée était traversée d'un mouvement oscillatoire.

    [illisible] appela sa femme en tout hâte. Cette dernière, après avoir vu le phénomène, appela à son tour le docteur Fabre, conseiller municipal, et sa famille qui dînait à ce moment-là.

    Le docteur, Mme Fabre, et ses jeunes filles, Catherine et Claude, se rendirent compte de la réalité du phénomène. Au moment où le docteur Fabre s'apprêtait à téléphoner à la gendarmerie, la forme orangée s'amenuisa et disparut dans le lointain.
    Un cigare dans le ciel de Saint-Menet

    Saint Menet.

    "Il était exactement 14 h. 16, je me trouvais avec ma femme dans la conciergerie de l'usine Nestlé, à Saint-Menet, quand l'engin m'est apparu." Ainsi s'exprime Panzani Pascal, concierge à la dite usine. Et M. Panzani qui jure sur son honneur d'ancien gendarme de dire toute la vérité ajoute: "De forme cylindrique, l'objet qui semblait en aluminium était très brillant. Après son apparition au-dessus de Saint-Menet et La Millière à environ 500 mètres d'altitude, il disparut en quelques secondes en direction des collines de Cassis."

    [Ref. 110:] JIMMY GUIEU:

    Jimmy Guieu écrivit antérieurement à Jacques vallée à propos de ce cas:

    "Il aperçut un engin bizarre, arrêta son attelage, bloqua le frein et s'avança en direction de l'appareil phosphorescent. Il était d'apparence métallique et mesurait environ 2,50 m de haut, et était de forme à peu près sphérique. Intrigué le témoin considéra longuement cet astronef, puis, tout à coup, il ne vit plus rien. L'engin avait spontanément disparu."

    [Ref. 145:] AIME MICHEL:

    Aimé Michel indique que le 7 octobre 1954, à 14:30, au village de Monteux, Mr. Margaillan a assisté à l'envol d'un engin posé dans un champ. Au moment où l'objet s'est envolé, M. Margaillan qui avait couru vers l'engin au lieu de se sauver, a ressenti une paralysie suffocante qui dura plusieurs secondes.

    Aimé Michel indique que sa description de l'engin est rigoureusement la même que celle de René Ott, témoin de l'événement à Schwoben ce même jour.

    [Ref. 106:] JACQUES VALLEE:

    L'auteur indique que le 7 octobre 1954, M. Margaillon a aperçu un objet qui s'était posé dans un champ à Monteux en France. L'objet avait la forme d'un hémisphère et un diamètre d'environ 2.50 mètres. Le témoin cherchait l'air et s'est senti paralysé pendant qu'il examinait l'objet. L'auteur note que le manque d'air subit revient souvent dans les dépositions des personnes témoins d'atterrissages d'OVNIS.

    [Ref. 105:] JACQUES VALLEE:

    208

    7 Octobre 1954, 14:30, Monteux (France)

    M. Margaillan a vu un objet ayant atterri dans un champ. Il était hémisphérique et il avait environ 2,5 mètres de diamètre. Le témoin a manqué d'air et s'est senti "paralysé." (M 145; Magonia)

    [Ref. 152:] JACQUES VALLEE:

    L'auteur indique que le 7 octobre 1954, dans l'après-midi, Mr. Margaillon a vu un objet qui avait atterri dans un champ à Monteux; il avait la forme d'un hémisphère d'environ 2 m 50 de diamètre. Le témoin s'est mis à haleter et s'est senti "paralysé".

    [Ref. 50] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

    Les deux auteurs indiquent qu'à Monteux dans le Vaucluse, le 7 octobre 1954, à 14:30, selon des coupures de presse et leurs dossiers personnels, un cultivateur de ce village, René Margaillou, 40 ans, travaillait dans ses champs, entre ce village et Althen-les-Paluds. Il a rapporté:

    "Tout à coup, sans que je l'aie vu arriver, j'ai aperçu un engin bizarre, à une centaine de mètres. J'ai arrêté mon attelage. J'ai bloqué le frein de ma charrette. Je me suis avancé en direction de cet engin phosphorescent. Ça semblait métallique, et à peu près rond, avec un diamètre d'environ 2,50 m. Je le regardais tout en avançant. Il s'est alors passé une vraie "diablerie": d'un seul coup, il a disparu. Comme évaporé! Sans laisser la moindre trace! Et pourtant, tout ça, c'était bien matériel! Je n'ai pas rêvé!"

    Les auteurs notent que toute l'attitude de René Margaillou prouve qu'il n'a pas été victime d'une hallucination, et se demandent si un démarrage à une vitesse proche de la lumière qui ne laisse aucune persistance rétinienne a eu lieu.

    [Ref. 557:] PIERRE DELVAL:

    Dans son chapitre sur les cas de paralysie ou de somnolences des témoins d'OVNI lors de leur expérience, Pierre Delval indique 12 cas relevant de la vague française de 1954, dont celui à Monteux dans le département du Vaucluse le 7 octobre 1954 à 14:30.

    René Margaillan, agriculteur, se rendait dans ses champs sur sa charrette. A une centaine de mètres, posé dans un pré, il a aperçu un engin phosphorescent d'apparence métallique, vaguement sphérique, de 2,50 mètres de diamètre.

    Soudain, il a "manqué d'air" et s'est senti "paralysé", puis l'engin s'est évanoui sur place, et tout est redevenu normal.

    [Ref. 233] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

    Les deux auteurs indiquent que le 7 octobre 1954 à 14:30, René Margaillon, cultivateur se rend au travail. Dans le quartier de la Pourpiasse, entre Monteux et Althen-des-Paluds, à environ 100 mètres de lui, il voit, posé dans un champ un engin de forme à peu près sphérique, phosphorescent et d'apparence métallique d'environ 2 m 50 de haut ou de diamètre. Il racontera:

    "J'ai arrêté mon attelage. J'ai bloqué le frein de ma charrette. Je me suis alors avancé en direction de cet objet phosphorescent et d'apparence métallique. Je l'ai regardé longuement et, d'un seul coup, il a spontanément disparu, comme évaporé."

    Les auteurs notent les insuffisances des récits d'un effet possible sur le témoin chez les divers ufologues qui mentionnent le cas: selon Aimé Michel, il a ressenti une paralysie suffocante qui a duré plusieurs secondes. Selon Jacques Vallée et le groupe GABRIEL, il s'est mis à haleter et s'est senti "paralysé". Selon Jimmy Guieu, il est "suffoqué par cette effarante disparition". Chez Garreau et Lavier, il n'est question ni de de paralysie ni de suffocation.

    [Ref. 422:] MICHEL FIGUET ET HENRI JULIEN:

    Dans leur livre commun, les deux ufologues rapportent que le 7 octobre 1954, à 14:30, M. René M., qui habite dans le quartier "la Pourpiasse" à Monteux, se rend à ses occupations avec son cheval et sa charrette.

    Il se trouve entre Althen-les-Paluds et Monteux lorsqu'il aperçoit un engin de forme sphérique peu banal posé dans un champ à environ 100 mètres devant lui.

    L'engin pourrait avoir 2 mètres 20, il est d'apparence métallique et paraît phosphorescent.

    René M. a déclaré:

    "J'ai arrêté l'attelage et bloqué le frein de la charrette. Et je me suis avancé, à pied, vers cet objet étonnant que j'ai pu observer pendant un bon moment. En m'approchant j'ai ressenti une suffocation; puis j'ai été comme paralysé. Ca m'a duré plusieurs minutes. Alors le phénomène a disparu d'un seul coup, comme s'il s'était évaporé sur place."

    [Ref. 456:] SITE "RR0", JEROME BEAU:

    Le 7 octobre 1954, M. Margaillon observe un objet qui s'est posé dans un champ de Monteux (France). Il a la forme d'un hémisphère d'environ 2,50 m de diamètre. Le témoin manque d'air et se sent paralysé pendant l'observation.


    Canular? Il y aura deux observations pour le même lieu dont un est un canular, à vérifier.


    Source :http://ufologie.net/1954/7oct1954monteuxf.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:13

    Pomme Golden a écrit:1 OCTOBRE 1954, AVIGNON, VAUCLUSE:

    Une soucoupe au-dessus d'Avignon?



    Avignon (C.P.).

    La présence d'un bolide non identifiable nous était signalée au-dessus d'Avignon hier, au début de l'après-midi par plusieurs personnes qui l'apercevaient depuis le coteau de Bellevue sur la rive droite du Rhône.

    Nous nous sommes rendus sur place et avons pu constater qu'un objet inconnu affectant la forme d'un sphéroïde réfringent apparaissait à une distance constante de [...] et qu'il est demeuré [...]

    Observé à la jumelle, il a tour à tour affecté la forme apparente d'un disque bombé au centre et d'un cône d'où s'échappait par la base une traînée rougeâtre.

    Ce curieux phénomène a commencé à être observé vers 13 h. et il durait encore à 16 h. 30.

    La "soucoupe" (puisqu'il est devenu commun d'appeler ainsi tout objet inconnu d'un observateur non spécialiste) s'est lentement déplacée d'Est en Ouest sur 45 degrés environ.

    Aéronef, ballon-sonde, nouveau satellite?

    La question se pose.
    UNE SOUCOUPE VOLANTE VERTE A VEYNES

    Veynes (C.P.).

    [...] Louis et M. Curri Baptiste, filaient à vive allure sur la route. Quelle ne fut pas leur surprise de voir, entre le poteau Saint-Luc et les bois du Pignon, une boule de couleur verte très apparente, qui se déplaçait assez vite, laissant derrière elle une traînée rouge. Elle disparut vers Aspremont. Les deux témoins, qui ont pu l'admirer pendant au moins trente secondes, sont persuadés qu'il s'agit d'une soucoupe volante.
    Ballet de "soucoupes" dans le ciel de l'Ardèche

    Grenoble (A.C.P.).

    M. Joseph Habrat, cultivateur au quartier des Perrets, à Lemps, non loin de Tournon (Ardèche), a observé dans le ciel, la nuit dernière, un véritable ballet de "soucoupes volantes".

    Il avait remarqué tout d'abord une lumière verte se déplaçant lentement en direction de Valence. Puis l'engin lumineux se mit à évoluer à toute vitesse dans différentes directions et finit par s'immobiliser.

    Le cultivateur appela alors sa fille, Yvette, qui jusqu'ici s'était refusée à croire aux soucoupes volantes.

    Comme son père, Yvette put observer l'objet lumineux qui s'avança, leur sembla-t-il, jusqu'à 500 mètres d'eux environ. Un peu plus tard une dizaine d'engins vinrent se joindre au premier, et esquissèrent avec lui un véritable ballet avant de disparaître en direction de l'Est.

    Peu après trois engins apparurent de nouveau puis disparurent dans la même direction que les précédents.

    [Ref. 1059:] SITE INTERNET "BASE OVNI FRANCE":

    Num Base: 1285

    Pas d'enquête officielle connu

    Lieu d'observation: Avignon

    Département: Vaucluse (84)

    Lat. 43.95 Long. +4.816

    Date d'observation: 02 octobre 1954

    Heure: 13:15 heures

    Type d'observation: Visuel : Eloigné

    Nbre de Témoins: nombre indéterminé

    Vers 13h15 un objet brillant d'un vif éclat est observé au-dessus de la rive droite du Rhône. Il se maintenait à une distance constante de la Lune semblant évoluer de concert avec elle. Observé à la jumelle il semblait changer de forme évoluant du disque bombé au centre en ovale très allongé, d'où s'échappait par la base une sorte de trainée rougeâtre. Il resta visible jusqu'à 16h30, perdant son éclat au fur et à mesure que la nuit tombait. Au cours de l'observation il s'était déplaçait de 45° dans le ciel allant d'est en ouest.

    Nbre d'objet: 1

    Type d'objet: Ovale avec dôme

    Couleur non définie

    Luminosité observée: Réfléchit la lumière

    Présence de Trainée

    Pas d'indication météo

    Effets physiques: Non

    Effets sur le témoin: Non

    Présence entités: Non

    Sources: par **


    Source :http://ufologie.net/1954/1oct1954avignonf.htm


    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:14

    Pomme Golden a écrit:[b]29 SEPTEMBRE 1954, APT, VAUCLUSE:

    Scan et transcription de l'article

    DES "SOUCOUPES" DANS TOUS LES COINS DU CIEL

    De tous les coins de France, parviennent depuis quelques jours des témoignages de personnes affirmant avoir vu dans le ciel de mystérieux objets lumineux.

    [...]

    Enfin, mercredi soir, vers 18 h. 30, de nombreux témoins d'Apt ont vu un disque volant dans le ciel.



    _________________
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 32
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Justeuneombre le Mer 4 Juin - 0:16

    Sacré travail de recoupement pour un an dans une région.
    Super boulot de Pomme !


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Question Re: Vague 1954 dans le Vaucluse

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 9:38