AFDP Ufologie

Bonjour !
AFDP n'est plus un forum actif.
Nous laissons néanmoins les sujets en consultations pour les membres qui s'étaient inscrits.
Merci de votre compréhension.
PG

Forum de discussion autour de l'ufologie. Ici le débat avant tout !


    Le cas Mantell - 7/01/1948

    Partagez
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 33
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Le cas Mantell - 7/01/1948

    Message par Justeuneombre le Mar 3 Juin - 16:25

    RESUME DES EVENEMENTS:

    Le 7 Janvier 1948 en début d'après-midi, un objet énorme, rond et lumineux est vu au-dessus de Madisonville dans le Kentucky par des dizaines de témoins. Les autorités inquiètes de cette présence dans les environ de Fort Knox, la réserve d'or des Etats-Unis, donnent l'alarme à 13:30.
    A 13:45, l'objet est signalé à la verticale de la base aérienne de Godman. Une fois au-dessus des pistes, il s'arrête: les militaires de la base le voient osciller lentement en passant régulièrement du rouge au blanc. Immédiatement, le colonel Hix, commandant de la base, ordonne par radio à une escadrille de 3 Mustangs F-51, en patrouille d'exercice à ce moment-là, de prendre contact avec l'objet.

    Les 3 chasseurs se déroutent et se dirigent vers la base, derrière leur leader, le capitaine Thomas Mantell. A 14:45, Mantell envoie un message à la tour de contrôle:
    "J'ai vu l'objet. Il est au-dessus de moi. Je vais essayer de m'en approcher pour mieux le voir... Il semble métallique... Il est terriblement grand... Environ 170 m de circonférence. Il prend de la hauteur ; il vole à la même vitesse que moi. Je vais le suivre jusqu'à 6000 mètres."

    Au sol, le colonel Hix suit l'incroyable ascension à la jumelle. Il voit l'ovni. Il a la forme d'un parapluie. Sa taille apparente atteint celle de la moitié de la Lune. Il est complètement blanc, sauf une bande colorée rose. A la tour de contrôle, la radio grésille encore: c'est l'un des pilotes qui annonce que l'objet vient de disparaître dans les nuages après selon certaines sources une accélération effarante. Il arrêtent la poursuite, sauf Mantell qui n'est pas encore à 6000 m. Soudain il appelle, déçu:

    "Impossible de le rejoindre. J'abandonne immédiatement la poursuite."

    Le silence complet qui suit, qui intrigue d'abord, inquiète ensuite. Quelques heures plus tard, à 145 km de la base de Godman, on retrouvera son corps parmi les débris de son appareil, complètement pulvérisé sur une surface de plusieurs kilomètres carrés. Une mort qui soulèvera un émoi considérable dans tous les Etats-Unis.

    Pour l'USAF, officiellement, deux possibilités seulement seront envisagées: Mantell s'est tué en poursuivant soit un ballon-sonde, soit la planète Vénus.


    LES EVENEMENTS:

    Le 7 Janvier 1948 sera un jour tragique pour le Capitaine Thomas F. Mantell de la Garde Nationale de l'Air du Kentucky, et sa famille, amis, et camarades aviateurs. Le cas Mantell sera pour toujours un classique des rapports OVNIS de la fin des années 40 et du début des années 50. Le Capitaine Mantell aura le provilège malheureuse d'être le premier être humain qui a donné sa vie dans la quête continue pour la vérité qui se cache derrière les rapports étranges d'engins volants venus d'autres mondes. A-t-il poursuivi un des Foo-Fighters dont il aurait pu entendre parler lors de la deuxième guerre mondiale? Ou était-ce un tout autre phénomène? Il a en tout cas fait le maximum pour atteindre un engin mystérieux, d'aspect métallique et apparemment intelligemment contrôlé, mais quoi que cela ait été, cela lui a échappé et Thomas Mantell a perdu la vie.

    Mantell pilotait un F-51 ce jour fatidique, se rendant à la base aérienne de Standiford, Kentucky. Il était accompagné de trois autres avions de patrouille. Approximativement à 13:30, la police d'état du Kentucky a commencé à recevoir des rapports des citoyens inquiets d'observer un grand objet volant circulaire au-dessus de la ville de Mansville. Le secteur des observation s'est agrandit en quelques minutes, couvrant Irvington et Owensboro.

    Ce grand, engin volant d'aspect métallique a alors été clairement vu depuis la tour de la base aérienne de Godman. L'objet a été décrit comme étant extrêmement grand, rond, de couleur blanchâtre, avec une lumière rouge vers sa face inférieure, et semblant se déplacer lentement vers le sud. Une heure après les premiers rapports, Mantell et sa patrouille ont été invités à étudier l'bjets de ces rapports.



    Les transcrïptions réelles disent, "Tour de Godman appelle la patrouille vers le Nord de 4 avions au-dessus du terrain de Godman. Me recevez-vous?" [pause] "Tour de Godman appelle la patrouille vers le Nord de 4 avions au-dessus du terrain de Godman. Me recevez-vous?" "Ok, tour de Godman. Ici Garde Nationale 869, chef de vol de la formation. A vous." "Garde Nationale 869 ici tour de Godman. Nous avons un objet au Sud de Godman que nous ne pouvons pas identifier, et nous voudrions savoir si vous avez assez de carburant; et si oui pourriez vous effectuer une recherche. A vous." "Ok, j'ai du carburant et je vais faire cette recherche si vous me donnez le cap correct." Un de ses trois compagnons de vol a reçu la permission de continuer son plan de vol initial, alors que Mantell et les deux avions restants se dirigent aux coordonnées des observations visuelles.
    Mantell a mené le chemin dans l'ascension vers 15.000 pieds, et en atteignant cette altitude, il a transmis par radio le rapport suivant à la tour de commande: "l'objet est directement en avant de et au-dessus de moi maintenant, se déplaçant à environ la moitié de ma vitesse... cela semble être un objet métallique ou probablement une réflexion du soleil sur un objet métallique, et il est de taille énorme. Je m'élève toujours. Je vais essayer de me rapprocher pour avoir une meilleure vision." 18.000, 20.000, 22.000 pieds! Trop haut pour un chasseur datant de la deuxième guerre mondiale, sans oxygène!

    Les deux autres avions sont rentrés, laissant Mantell seul pour poursuivre l'objet géant. Selon toutes les sources Mantell a du perdre connaissance par manque d'oxygène à environ 30.000 pieds; du moins son avion s'est altitude puis a ensuite commencé à piquer vers le sol. Il s'est écrasé quelques moments plus tard vers la ferme de William J. Phillips près de Franklin, dans le Kentucky.

    La montre de Mantell était arrêtée à 15:16, et son corps était encore sanglé dans son avion, qui devint son cercueil. Il avait passé 45 minutes d'un vol effréné dans le royaume de l'inconnu. Vers 15:50, l'engin géant n'était plus visible depuis Godman, mais d'autres rapports ont continué au Sud dans le Tennessee.
    Les récits de l'incident se sont diffusés comme une traînée de poudre.

    Les théories et les spéculations ont atteint le public par la radio, la télévision, et les journaux. L'histoire dans le New York Times avait ce titre: "Un pilote se tue en poursuivant une soucoupe volante." Un autre récit eut beaucoup de succès avec ce titre "Un avion explose au dessus du Kentucky alors que l'Etat et les Etats voisins rapportent des objets volants étranges." La spéculation commune que Mantell chassait un OVNI a été démentie par l'Armée de l'Air, qui a offert comme conclusion que Mantell et ses accompagnateurs chassaient la planète Venus. Ils ont également annoncé que sa mort a été directement liée au manque d'oxygène.

    Cette conclusion presque comique a été mise au rencart par un témoin oculaire, Glen May, qui a se trouvait près de Franklin. May a énoncé catégoriquement que l'avion de Mantell a explosé en plein air. "L'avion a fait trois cercles, comme si le pilote ne savait pas ou aller, et s'est alors engagé dans une descente en piqué à partir d'environ 20.000 pieds. A peu près à mi-chemin il y avait eu une explosion terrible."

    De l'autre côté, il y a le témoignage du commandant de la base de Godman, Guy F. Hix, qui a déclaré aux journalistes qu'il a observé l'engin pendant presque une heure avec ses jumelles. Il n'aurait pas confondu ce qu'il a vu avec la planète Venus.
    Richard T. Miller, qui était dans la salle d'opérations de la base aérienne de Scott dans Belleville, l'Illinois a également fait plusieurs rapports détaillés concernant l'accident. Il surveillait la communication par radio entre la tour de contrôle de Godman et Mantell, aurait dit avoir entendu cette phrase très clairement: "mon Dieu, je vois des personnes dans cette chose!" Miller a ajouté que le matin après que l'accident, à un briefing, les investigateurs aient déclaré que Mantell est mort en "poursuivant un objet volant non identifié dont le vol était commandé par une intelligence."

    En conclusion, Miller a fait ce récit: "ce soit là, des officiers du centre du renseignement technique (ATIC) de Wright-Patterson AFB sont arrivé et ont ordonné à tout le personnel de restituer tous les matériaux concernant l'accident. Ensuite, après exécution, ils ont dit qu'ils avaient déjà terminé leur enquête. Je n'étais plus un sceptique. Je l'avais été jusqu'à ce moment. Maintenant je me demande pourquoi le gouvernement s'était donné tant de mal pour tout dissimuler, pour écarter la presse et le public."

    Dans les années plus récentes, des informations additionnelles ont été mise en avant. Le Capitaine James F. Duesler, qui était l'un des gradés de la base de Godman, était en retraite et habitait l'Angleterre. En 1997, il a déclaré que lui-même et plusieurs autres officiers ont vu réellement l'OVNI colossal planer au-dessus du terrain de jour. Duesler, qui était un pilote et un enquêteur sur les accidents d'avions a déclaré "l'OVNI était un objet gris clair étrange qui ressemblait à un cône de crème glacée renversé." Peu de temps après l'accident, Duesler a visité l'emplacement du crash, et a fait ces observations: "les ailes et la section de queue avaient été perdus lors de l'impact avec le sol et se trouvaient à courte distance de l'avion, il n'y avait aucun dommage aux arbres environnants et il était évident qu'il n'y a eu aucun mouvement vers l'avant ou de côté quand l'avion était descendu.

    Il semblait s'être simplement posé sur le ventre à la verticale dans une clairière. Le fuselage était très peu a endommagé, il était en une seule pièce, et il n'y avait aucun signes d'effusion de sang du tout dans l'habitacle. Il n'y avait aucune éraflure sur le corps du fuselage qui indiquerait quelque mouvement vers l'avant que ce soit et l'absence de marques dur les pales de l'hélice montre qu'elle ne tournait pas au moment de l'impact, une pale étant enfoncée dans le sol.

    Le type des dommages n'était pas conforme à celui d'un avion de ce type s'écrasant à grande vitesse dans le sol. En raison du lourd moteur dans le nez de l'avion, il descendrait le nez en avant et frapperait le sol par l'avant. Même si il était parvenu à planer, il se serait taillé un chemin à travers les arbres et aurait creusé une tranchée dans le sol. Aucun de ces signes n'était présent. Tout les indices montraient qu'il s'était écrasé à plat juste dans la clairière. Je dois admettre que j'avais trouvé ceci très étrange."
    Pour éliminer davantage la théorie de "Venus", les données astronomiques indiquent que la planète était à seulement 33 degrés au-dessus de l'horizon à l'heure de l'incident, de ce fait cette pseudo explication ne tient pas du tout.

    L'Armée de l'Air, embarrassée par la théorie de "Venus" tombant à plat, a alors recherché une autre explication prosaique pour l'objet observé ce jour. Après avoir découvert que la recherche navale envoyait dans les cieux d'énormes ballons "Skyhook", l'Armée de l'Air a trouvé sa solution. Cette théorie a ensuite également avortée après la découverte qu'aucun ballon n'avait été lancé, ou ne pouvait avoir été dans les cieux ce jour. La théorie de l'OVNI a reçu encore d'autres arguments après la mort de Mantell. Le 8 Janvier les résidants de Clinton, en Caroline du Nord, ont rendu compte d'un objet en forme de cône se déplaçant dans le ciel à une vitesse incroyable, et le 1 Février un grand OVNI métallique a été vu, illuminant légèrement le sol en orange à Circleville, dans l'Ohio. Quoi que ce soit qui se soit produit le jour ou Thomas Mantell s'est écrasé en avion, il est au moins tout à fait certain que ce n'ait pas été un ballon météo, ni Venus, ou aucune autre planète.


    LA PRESSE:


    le 21 août 1952.

    Le Dernier Message D’un Pilote Américain Chassant Un Objet Non Identifié:
    Washington, 21 (AP) - L’aviation américaine a révélé les détails, hier, sur la conversation qu’a tenue un pilote de chasse avec la tour de contrôle d’un aéroport quelques minutes avant qu’il s’écrase en donnant la chasse à un objet non identifié.
    Cet incident s’est produit le 7 janvier 1948, près de la base aérienne de Godman, Fort-Knox, Kentucky.
    L’aviation révèle que le capitaine Thomas Mantell, 25 ans, "a perdu connaissance à cause d’un manque d’oxygène et que son avion s’écrasa en tentant d’intercepter à une haute altitude un objet volant non identifié"
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 33
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Le cas Mantell - 7/01/1948

    Message par Justeuneombre le Mar 3 Juin - 16:25

    TIMELINE:

    Plusieurs centaines de personnes ont observé un avion ou un objet inhabituel au-dessus du Kentucky, circulaires et de 250 à 300 pieds de diamètre. La police d'état l'a rapporté à la police militaire de Fort Knox. Les MPs, à leur tour, ont rapporté l'objet à la base aérienne voisine de Godman. L'objet a été alors aperçu au-dessus d'Irvington et puis Owensboro, Kentucky, alors qu'il se déplaçait lentement vers le sud.

    13:45 CST
    Tour de contrôle de Godman AFB Le Sergent Technicien Quinton A. Blackwell, opérateur en chef à la tour de contrôle de Godman AFB, voit l'objet et le signale au PFC Stanley Oliver. Oliver dit: "... pour moi il a l'aspect d'un cône de crème glacée complété avec du rouge."

    14:07 CST
    Tour de contrôle de Godman AFB Le personnel de la tour appelle l'officier en opération, le Capitaine Gary W. Carter, qui a écrit plus tard: "le Lieutenant Orner a précisé que l'objet est au Sud-Ouest, facilement discernable à l'oeil nu. L'objet semblait rond et blanc et a pu être vu en travers de nuages de type cirrus." Carter a observé l'objet pendant quelques minutes à travers des lunettes de campagne.

    14:20 CST
    Tour de contrôle de Godman AFB Le Capitaine Carter a appelé le Colonel Guy F. Hix, officier en commandement, qui s'est rendu à la tour de contrôle.

    14:40 CST
    Tour de contrôle de Godman AFB Quatre avions F-51D appartenant au 165ème escadron de chasse de la Garde Nationale de l'Air du Kentucky et en route de Marietta AFB à Marietta en la Géorgie vers Standiford AFB, dans le Kentucky, approchent au Sud. Le chef de ce vol d'entraînement à la navigation à faible altitude était le Capitaine Thomas F. Mantell, un pilote avec 2867 heures de vol. La tour de Godman a demandé au Capitaine Mantell s'il pouvait aller étudier l'objet. Mantell a indiqué qu'il le pouvait, et a commencé à prendre de l'altitude en montant en spirales à 15.000 pieds. Il a été rejoint par le Lieutenant Clements et le Lieutenant Hammond. Le quatrième pilote, le Lieutenant Hendricks, a continué son vol vers Standiford AFB.

    14:45 CST
    Le P-51 de Mantell
    A environ 14.000 pieds, Mantell a transmis par radio qu'il avait l'objet en vue. A 15.000 pieds, Mantell rapporte: "l'objet est directement en avant de moi et au-dessus de moi maintenant, se déplaçant à environ la moitié de ma vitesse."

    15:15 CST
    Le P-51 de Mantell
    Mantell annonce par radio: "Cela semble être un objet métallique ou des réflexions possibles du soleil sur un objet métallique, et il est de taille énorme. Je m'élève toujours, l'objet est au-dessus et en avant de moi se déplaçant à ma vitesse ou plus rapidement. J'essaye de me rapprocher pour avoir une meilleur vue." Les trois avions ont atteint 22.000 pieds, Clements et Hammond ont interrompu la poursuite par manque d'oxygène. Les avions n'avaient pas été ravitaillés en oxygène à Marietta AFB. Mantell a dit qu'il continuerait jusqu'à 25.000 pieds pendant 10 minutes. Les transmissions suivantes étaient inaudibles et Mantell n'a pas répondu aux tentatives de le contacter. Le Colonel Hix a envoyé deux autres avions de chasses à sa suite mais ils ne l'ont pas localisé.

    15:40
    Les deux autres P-51
    Les deux autres pilotes, Clements et Hammond, avaient continué vers Standiford AFB, s'étaient réapprovisionné en combustible et ont fait remplir leurs réservoirs d'oxygène, et sont repartis vers les lieux. Alors qu'ils s'approchaient de Godman AFB, le Lieutenant Clements a dit que l'objet "... apparaît comme la réflexion de la lumière du soleil sur une verrière d'avion."

    15:50 CST
    Tour de contrôle de Godman AFB La tour de Godman a perdu l'objet de vue et les rapports ont commencé à parvenir du Sud du Kentucky et du Nord du Tennessee.

    16:00 CST
    Madisonville, Elizabethtown, Lexington L'objet a été vu à Madisonville, à Elizabethtown, et à Lexington, dans le Kentucky.

    16:30 CST
    Nashville, Tennessee Un astronome de l'université Vanderbilt observe un objet dans le sud-sud-est de ciel de Nashville.

    17:00 CST
    Franklin, Kentucky
    Les débris de l'avion de Mantell ont été trouvés près d'une ferme près de Franklin. La ceinture de sécurité qui tenait son corps brisé était déchiqueté. Sa montre s'était arrêtée à 15:18. Les positions des instruments de bord ont indiqué qu'il avait probablement perdu connaissance à cause du manque de l'oxygène à environ 25.000 pieds, l'avion s'étant élevé jusqu'à 30.000 pieds, puis avaient volé horizontalement avant l'entrée dans un piqué à grande vitesse. La position de l'indicateur de puissance a indiqué que Mantell avait repris conscience quand l'avion a atteint une basse altitude et qu'il avait sans succès tenté de ralentir l'avion de sortir du piqué.

    Des heures plus tard au coucher du soleil
    Terrains d'aviation du Midwest
    Un objet flamboyant a été vu juste au-dessus de l'horizon de Sud-Ouest par les tours de contrôle d'une douzaine de terrains d'aviation une dans le Midwest.

    Le rapport ajoute qu’aucune transcrïption officielle de la conversation n’a été enregistrée. Cependant, plus tard, les aviateurs présents dans la tour de contrôle au moment de l’incident ont été interrogés.

    Leurs déclarations mises ensemble donnent cette version de l’envolée qui coûta la vie au capitaine. À environ 2 h 45 de l’après-midi, le capitaine Mantell déclara voir un objet non identifié "directement en avant et au-dessus de moi et filant à une vitesse deux fois moindre que la mienne". Il continua: "Cela semble en métal et terriblement gros... cela me fait penser à la réflexion du soleil sur le toit transparent d’un avion".
    Quelques minutes plus tard, Mantell annonça que l’objet filait à une vitesse égale à la sienne... environ 360 milles à l’heure... et que "c’est brillant et montant au-dessus de moi" à 15,000 pieds.

    Mantell annonça alors qu’il allait monter jusqu’à 20,000 pieds et que, s’il ne réussissait pas à approcher de l’objet, il abandonnerait la chasse. Ce fut son dernier message.
    L’aviation n’a pas annoncé avoir identifié l’objet...

    Source :http://ufologie.net/htm/mantell48f.htm
    avatar
    Justeuneombre
    Administratrice Piou
    Administratrice Piou

    Féminin
    Nombre de messages : 1474
    Age : 33
    Date d'inscription : 01/06/2008

    Question Re: Le cas Mantell - 7/01/1948

    Message par Justeuneombre le Mar 3 Juin - 16:25

    Une reconnaissance fatale (1948)

    Le 7 janvier 1948, un objet énorme, rond et lumineux est aperçu en début d'après-midi au-dessus de Madisonville (Kentucky) par des dizaines (milliers selon d'autres sources) de témoins. Les autorités, inquiètes de sa présence dans les environs de Fort Knox (la réserve d'or des Etats-Unis), donnent l'alarme à 13 h 30.

    A 13 h 45, l'objet est signalé à la verticale de la base aérienne de Godmann, à quelques km du but supposé. Pourtant, une fois au-dessus des pistes, il s'arrête : tous les militaires le voient osciller lentement en passant régulièrement du rouge au blanc.

    Pendant ce temps Mantell est à la tête d'un convoi de 4 P-51D Mustangs parti de Marietta (Georgie) pour la base de Standiford (Kentucky). Entre 14 h 50 et 14 h 55, l'escadrille de Mantell est à gauche de l'événement. Alors qu'ils s'approchent de Godman Field, Mantell bascule sur le canal "B" pour contacter la base de Standiford, mais est repéré par la tour voisine de Godman. Le colonel Guy F. Hix, commandant de la base, a décidé de contacter les pilotes, et le sergent Quinton Blackwell, opérateur de la tour, contacte la formation :

    Blackwell : Tour de Godman appelant le vol de 4 vaisseaux en direction du Nord au-dessus du terrain de Godman. Vous me recevez ? A vous. (Pause) Tour de Godman appelant le vol de 4 vaisseaux en direction du Nord au-dessus du terrain de Godman. Vous me recevez ? A vous.

    — Roger, tour de Godman. Ici la Garde Nationale 869, chef de vol de la formation. A vous.
    Blackwell : Garde Nationale 869 depuis la tour de Godman. Nous avons un objet ici au Sud de Godman que nous ne pouvons pas identifier, et nous voudrions savoir si vous avez assez de carburant ; et si vous pourriez donc aller voir pour nous si vous le voulez bien.

    — Roger, j'ai le carburant et je vais aller regarder pour vous si vous me donner la bonne direction et toute information que vous avez pour localiser l'objet.
    Un des aviateurs de Mantell, le lieutenant Bob Hendricks, remarque que Mantell est en train de parler, et bascule alors du canal "C" (sur lequel l'escadron était) au canal "B" pour entendre la tour dire Venez au-dessus du terrain en direction 330° et nous essaierons de vous guider.

    — Reçu, je vous appelerait quand je l'authentifierai, répond Mantell.
    Bob Hendricks, pressé d'arriver à Standiford, demander à Mantell s'il peut partir, ce à quoi l'autorise Mantell. Il est alors 14 h 55 (14 h 40 d'après l'heure de Hendricks, apparemment en retard) quand Hendricks décroche.
    Mantell entâme une spirale sur sa droite et faire une ascension à grande puissance à 180 ISP, revenant sur sa route. Le lieutenant Al Clements et son copilote le lieutenant Hammond doivent monter la puissance jusqu'à 2700 tours/mn juste pour rester à niveau, bien que ne sachant pas de quoi il s'agit. Il atteignent 14 000 pieds lorsque Mantell sort de sa spirale et prend une direction Sud-Ouest de 220°, maintenant la puissance d'ascension.

    Mantell signale à Godman :
    — Je suis à 15 000 pieds. J'ai l'objet en vue au-dessus et devant moi, et il semble se déplacer à environ la moitié de ma vitesse ou approximativement 180 miles par heure. Je monte jusqu'aux 20 000.

    — Pouvez-vous, euh, nous donner une descrïption de l'objet ? A vous.
    La tour de Godman capte cette dernière communication, enregistrée à 15 h 15 : Juste devant moi et légèrement au-dessus, et se déplace maintenant à ma vitesse environ ou plus. J'essaie de me rapprocher pour avoir une meilleure vision.
    A 22 500 pieds Clements dit à Mantell qu'ils sont trop haut. Son copilote commence déjà à être étourdi. A 23 000 pieds Clements rappelle Mantell pour lui dire que lui et Hammond décrochent. La réponse de Mantell n'est pas déchiffrable. La dernière vision de Clements est Mantell en train de monter à haute puissance directement vers le Soleil.

    A terre, le colonel Hix suit l'incroyable ascension à la jumelle. Il voit l'ovni. Il a la forme d'un parapluie. Sa taille apparente atteint celle de la moitié de la Lune. Il est complètement blanc, sauf une bande colorée qui semble tourner. A la tour de contrôle, la radio grésille encore : c'est Clements qui annonce que l'objet vient de disparaître dans les nuages après une accélération effarante. Il arrêtent la poursuite, sauf Mantell qui n'est pas encore à 6000 m.[/i][/g]



    Source :http://rr0.org/Dossier/1948-01-07_Mantell/index.html

    Contenu sponsorisé

    Question Re: Le cas Mantell - 7/01/1948

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 3:08